Alors qu’il ne reste que quelques matchs à jouer, il est temps de faire un point sur le championnat féringien cru 2016. Quelques surprises au programme, notamment un leader surprise. Bonne lecture !

912A4380_238766_57014c3b9

Le KÍ Klaksvík de retour sur la scène. | ©Sigmar Mørkøre

Commençons tout d’abord avec LA surprise du championnat : le KÍ Klaksvík est installé sur la première marche du classement devant le Víkingur et le NSÍ. Les bleus et blancs sont portés par leur duo de feu Bjartalíð-Klettskarð (15 et 11 buts) et leur solidité défensive (meilleure défense avec 15 buts pris en 18 matchs). Grâce à ces atouts, ils ont été invaincus pendant 13 matchs avant de perdre 4-2 à domicile contre l’ÍF. Lors de la dernière journée du 2ème tour, ils se sont facilement imposés 3-0 à Toftir contre le B68. A l’heure d’aborder les derniers 9 matchs, et donc le dernier tour, le KÍ possède une avance de 4 points sur Gøta. Et s’ils parvenaient à finaliser leur très bonne saison en remportant leur premier titre depuis 1999 ? Ils peuvent également réaliser le doublé en parvenant à gagner la coupe face au Víkingur.


 

À lire: KÍ Klaksvík, à jamais les premiers


Les poursuivants

Derrière Klaksvík, on retrouve donc Gøta avec 37 points et Runavík avec 36 points. Le Víkingur peut compter sur les 16 buts marqués par Vatnhamar et Djordjevic (8 chacun) et leur assurance à domicile (un seule défaite, contre le KÍ) pour tenter de revenir sur le leader. Cela passera sûrement par une victoire lors de la récéption de la bande à Bjartalíð (23ème journée), puis une contre le NSÍ (domicile, 24ème journée). Gagner contre ses deux principaux rivaux lui donnerait confiance pour la fin du championnat.

Le NSÍ est évidemment bien aidé par le meilleur buteur du championnat, l’inévitable Klæmint Olsen (18 buts). Les joueurs de l’île d’Eysturoy sont en course pour aller soulever le trophée, comme depuis quelques saisons. La meilleure attaque, mais la pire défense du top 5. Voilà ce qui pourrait potentiellement porter préjudice aux jaunes et noirs. Rendez-vous le 11 septembre pour NSÍ – KÍ.

La course à l’Europe

3 équipes sont en course pour la 4ème place, qui est qualificative pour l’Europa League (les deux équipes finalistes de la Coupe termineront probablement top 3) : le HB (31 pts), le B36 (29) et l’ÍF (25). Le plus grand club du pays, le HB, occupe pour l’instant la place en jeu. Les meilleurs buteurs n’ont marqué que 5 buts mais la défense est solide avec seulement 18 buts encaissés en au temps de parties. Mais voilà, le HB devra enchaîner : Klaksvík, Runavík, Gøta et le B36 Tórshavn. Une série de 4 matchs qui pourrait être terrible pour le club de la capitale.

La deuxième grosse surprise du championnat, c’est évidemment de voir le double tenant du titre loin, très loin du top 3. Pas pour cette saison le three-peat. Le B36 n’a que deux points de retard sur son rival du HB mais doit aussi enchaîner les 4 équipes citées au dessus. Après cet série, il ne restera au club qu’un match. Contre le TB. Ce final d’Effodeildin pourrait tout chambouler au vu des affiches qui se suivent. Jakobsen est le meilleur buteur avec 6 buts et la faiblesse offensive du B36 est confirmée car les champions sortants possèdent la pire attaque du top 6 avec 26 buts.

Le troisième concurrent est l’ÍF qui est quand même à 6 points du HB. L’attaquant nigérian du club, Adeshina Lawal, a inscrit 10 buts sur les 30 de son équipe mais les rouges ont une défense très fébrile qui a encaissé 34 buts (deuxième pire défense). En témoignent ces défaites 6-1, 4-0 ou 4-1 face à plusieurs membres du top 5. L’équipe de Fuglafjørður n’a que très peu de chance de combler cet écart de 6 points qui le sépare du HB mais pourrait profiter des séries infernales des équipes de Tórshavn.

Lawal, ici contre le HB, a marqué un tiers des buts de l'ÍF. | ©Sigmar Mørkøre
Lawal, ici contre le HB, a marqué un tiers des buts de l’ÍF. | ©Sigmar Mørkøre7

 

Le bas du tableau

Deux équipes ne peuvent pas prétendre à la 4ème place mais sont également loin de la zone rouge. Skála et Tvøroyri possèdent chacun 17 points et une avance de 8 points sur le 9ème, Argir. Malgré une défense plutôt solide (23 buts pris), Skála n’a inscrit que 14 buts, ce qui constitue la pire attaque du championnat. Frederiksberg et Christiansen, les meilleurs buteurs du club n’ont d’ailleurs mis que 3 buts ! Mais le promu ne fera pas l’ascenseur cette saison si tout se passe bien,

Le TB n’a également (presque) rien à craindre, tant les deux dernières équipes sont à la ramasse. Albert Adu, le meilleur buteur du club a inscrit 8 buts ce qui compense un peu les 27 buts pris. Ca peut paraître beaucoup mais attendez de voir les stats des deux bonnets d’âne du classement.

La zone rouge

On touche le fond avec ces deux équipes. Une seule victoire et 16 points à eux deux ! Soit même pas le total des deux clubs de devant… L’AB Argir, avant-dernier, n’a réussi à vaincre que le TB et possède 9 points au compteur. 17 buts marqués, 32 encaissés, mais comme l’année passée une incapacité à gagner des matchs. D’ailleurs l’AB s’était sauvé miraculeusement lors de la dernière édition. Le miracle n’aura vraisemblablement pas lieu cette saison, malgré les 6 buts de Patrik Johannesen.

La lanterne rouge, sans victoire, deuxième pire attaque, pire défense n’est autre que l’autre promu, le B68 Toftir. Rien d’intéressant à dire sur cette équipe. Rien ne va, se sauver est impossible… L’ascenseur est quasiment déjà arrivé pour ramener tout ce beau monde en D2.

La deuxième division

Une D2 qui est d’ailleurs tranquillement dominée par l’EB/Streymur. Invaincu avec 70 buts marqués et 14 buts encaissés (meilleures attaque et défense) les relégués seront vite de retour en Effodeildin. Des 7-1, 5-1, 5-0, 9-2, 4-0, 8-0, 8-1… le massacre a assez duré. Ils seront probablement accompagnés par le 07 Vestur qui a 17 points d’avance sur Suduroy. Deuxième meilleure attaque et deuxième meilleure défense, Vestur est prêt à retrouver la première division. En bas, le B71 est en pleine chute avec 7 petit points. Le Giza/Hoyvik est tranquillement installé en cinquième position. Le reste ? Bah c’est des réserves.

IMG_20160808_201830
Poul Grunnveit Olsen et l’EB (bleu/noir) sont prêts à remonter en Effodeildin. | via eb-streymur.fo

One thought

Répondre à drk Annuler la réponse.