Ole Selnæs

Du haut de ses 21 ans, Ole Selnæs sort de la saison la plus accomplie de sa jeune carrière : son club de Rosenborg a réalisé le doublé coupe-championnat et à titre personnel il a remporté deux gullballen (trophées UNFP norvégiens), ceux de meilleur milieu et de meilleur joueur de la Tippeligaen 2015. Le jeune norvégien a un réel potentiel même s’il lui reste encore du chemin à faire avant de s’imposer dans un grand club européen …

hxdFoszz

Un début de carrière remarqué en Norvège

Le natif de Trondheim, débute sa carrière à Skjetten, club à l’époque entraîné par son père, l’ancien gardien de Rosenborg, Ivar Selnæs. Il signe ensuite au Sverresborg IF en 4ème division norvégienne. Ses performances et notamment sa patte gauche lui offrent une certaine réputation chez les recruteurs. Il suit finalement l’exemple paternel et signe à Rosenborg. En 2011, c’est le grand artisan de la victoire en championnat u19. Il enchaîne sur une superbe pré-saison qui lui vaut un contrat professionnel. Il fait ses débuts en pro le 1er avril 2012 et gagne rapidement une place de titulaire. En effet dès sa première saison il fait 22 apparitions en Tippeligaen.

Un cadre du champion de Norvège

Depuis ces débuts, Ole Selæs a confirmé qu’il avait du potentiel et a beaucoup progressé, il n’a d’ailleurs pas quitté sa place de titulaire. Mieux, il s’est imposé au fil de ses trois saisons en pro comme un cadre à Rosenborg. S’il est si indispensable pour Rosenborg, c’est tout d’abord en raison de sa polyvalence (il peut jouer à tous les postes au milieu, en 10 comme en 6) et de son sang froid qui fait souvent oublier son très jeune âge. Son activité et sa créativité font de lui un régulateur dans le jeu du champion de Norvège : il récupère, il distribue, il organise. Selon le site Squawka, sur les 4 matchs de Ligue Europa qu’il a joué cette saison, il a créé autant d’occasions qu’il n’a été impliqué dans des actions défensives. Par ailleurs il est très régulier, son taux de passes réussies est de 83%. Ces qualités lui ont permis d’avoir une grande part de responsabilité dans la merveilleuse saison réalisée par le club.

T8m4D7UB

Un avenir en Europe ?

Le jeune norvégien a ainsi montré toute l’étendue de son talent en Norvège où il a tout gagné. Son club de Rosenborg a montré ses limites en Ligue Europa et va finir dernier d’une poule où figuraient Saint-Etienne, le Dnipro et la Lazio. D’autre part lui qui a connu sa première sélection en A en août de cette année ne connaîtra pas l’Euro 2016 en France après la récente défaite de la Norvège en barrages contre la Hongrie. Ainsi s’il veut un jour pouvoir prétendre à une place dans un grand d’Europe et sortir de l’ombre que lui fait la pépite madrilène Martin Ødegaard, il devra songer à un transfert dans l’un des cinq grands championnats européens. C’est donc l’un des dossiers à suivre lors du prochain mercato et à plus long terme dans les années à venir …

Aj8OF8UN

Laisser un commentaire