Après avoir été éliminé des barrages de Champion League, puis d’Europa League, nous avons interviewé Guy Moussi. Arrivé en Finlande en février dernier, l’ancien joueur d’Angers nous a dévoilé ces débuts à Helsinki, et à décrit la premier division finlandaise. Entretien:

Wallpaperjoueur

Bonjour Guy, vous avez joué à Angers, Nottingham Forest… Et puis cet hiver vous avez rejoint la capital finlandaise à l’HJK Helsinki, pour quelles raisons ?

J’ai décidé de partir pour une nouvelle aventure… Ma situation à Forest était devenu trop confortable au point probablement de perdre de ma détermination (surtout avec les échecs aux play offs pour l’ascension en Premier League) puis mon temps de jeu en a été réduit. J’ai donc décidé qu’il fallait prendre de bonnes décisions… La Finlande était la solution.

Mais la Finlande est méconnue, pourquoi ne pas être revenu à Angers ou avoir rejoint un club dans un championnat plus médiatisé ?

Déjà avant d’arriver à Birmingham j’avais fait ma pré saison avec Angers puis à Birmingham je n’ai pas trop joué… En janvier si tu signes dans un club il faut être plus que prêt physiquement car tu es en plein milieu de championnat et je ne l’étais pas a 200%… Helsinki m’a permis de faire une pré saison puis d’être titulaire et de jouer tous les matchs, de plus, par dessus tout de pouvoir jouer des matchs européens.

Pour en revenir, comment se sont passés les débuts à l’HJK?

Un peu compliqué car il y a pas mal de terrains synthétiques donc physiquement c’était dur pour mon corps de s’adapter mais je me suis mis à bosser avec un coach et ça m’a beaucoup aidé.

Et par rapport au climat, les hivers froids, et l’été… est ce que l’adaptation a été compliquée ?

Je suis arrivé au mois de février donc la période de fin d’hiver. Je n’ai pas souffert du froid ! Et pour l’été, ça va c’est agréable ce n’était pas un été espagnol, mais ça va.

Quel est le niveau de la Veikkausliiga ? Un club comme l’HJK pourrait t-il joué en Ligue 1 ou un autre grand championnat européen ?

Notre équipe rencontre des difficultés car on a beaucoup de blessés ! Mais quand l’équipe est au complet, je pense qu’on rivalise avec des grosses équipes ! Le championnat n’est pas très élevé, il y a quatre équipes qui ont du niveau, après le reste, elles ont de la qualité mais je trouve qu’elles ont trop peur des grosses équipes et donc ne font que défendre et ne s’expriment pas.

Mais quand l’équipe est au complet, je pense qu’on rivalise avec des grosses équipes !

Alors, l’HJK Helsinki à une chance d’atteindre les phases de poule de Champions League l’an prochain ?

Tout dépend de l’effectif de l’an prochain car il faut construire une équipe sur une meilleure base que cette année… Mais il y a apparemment beaucoup de joueurs en fin de contrat donc ça peu être très compliqué.

Comment trouvez-vous l’ambiance dans les stades de Finlande, il y a-t-il du monde ?

L’ambiance, je ne peux pas la comparer car ayant évolué en Angleterre et à Nottingham Forest chez nous, c’était l’ambiance à tous les matchs ! Ici l’affluence n’est pas la même mais le derby par contre il y a une très bonne ambiance et le stade est plein.

Pour terminer, vous avez 30 ans, quels sont vos objectifs à venir à L’HJK ?

J’ai un contrat qui finit en octobre donc en fin de saison !  Après je verrai ce qui va se passer. Je ne suis pas fermé à d’autres challenges.

Merci à Guy Moussi pour cet interview. Nous espérons que vous avez apprécié cet article!

Laisser un commentaire