Après avoir rejoint cette saison la Ykkönen (D2), ce qui n’était plus arrivé  depuis 2011, le PS Kemi Kings impressionne avec une place de leader.

SON HISTOIRE 

En 1998, le Kemin Palloseura, Kemin Pallotoverit-85 et Visan Pallo fusionne, et donne naissance au Palloseura Kemi Kings. Le club de Laponie joue au début des années 2000, en Kakkonen (3ème division) dans le secteur nord. En 2003, Kemi triomphe en Kakkonen, mais s’incline lors des play-offs. Il faudra attendre 2007, où il gagne la Kakkonen et monte en deuxième division. En 2008, lors de la première saison en Ykkonen, le club termine 8ème sur les 10 représentants. L’aventure dans ce championnat se terminera en 2011 avec une dernière place au classement. Kemi jouera trois en Kakkonen, et gagnera deux nouvelles fois consécutivement le championnat (en 2013 et 2014) avant de retrouver la Ykkönen. De retour dans celui-ci, Le PS Kemi Kings est leader au bout de vingt journées, et peut prétende a jouer dans la cour des grands la saison prochaine, avec les onze autres meilleurs clubs finlandais !

11187329_629907637110195_6624247096134547554_o

UN PETIT CLUB ?

On peut dire que Kemi n’évolue qu’en seconde division finlandaise… Mais Kemi se débrouille et progresse. Le club a énormément changé son effectif lors des dernières saisons, en achetant des joueurs étranger notamment. Le club possède de bonnes infrastructure pour un club d’Ykkonen. Par exemple son stade de 4500 places, le Sauvosaaren urheilupuisto ! Comme le dit le joueur français Davis Bitsindou:

« Il est super bien organisé en termes d’infrastructures. Par exemple, l’hiver, on parle de température entre -20° et -25° à Kemi. C’est la Laponie, quand même. Mais on a un terrain synthétique couvert et chauffé. C’est comme une bulle de tennis. Dedans, il y fait dix degrés et tu subis pas trop les chocs quand tu joues. L’été, on a un terrain en herbe. Mais tous les clubs n’ont pas un terrain en herbe, hein. »

UNE PREMIÈRE EN VEIKKAUSLIIGA ?

Certes Kemi a cinq points d’avance sur son dauphin TPS, mais les prochains matchs s’annoncent cClassementYkkonenompliqué. Lors des quatre prochains matchs, ils devront affronter les trois clubs qui les suivent et qui prétendent eux aussi à la montée (TPS, JJK et le PK-35 Vantaa). Néanmoins, Kemi est le club le plus en forme avec trois victoires consécutives, alors que ses prochains adversaires, ont pour leur part tous perdu. Les obstacles ne seront pas finis ensuite, car ils devront jouer contre Oulu (5ème) l’autre club du nord de la Finlande est sur une bonne forme en ce moment.

Une attaque redoutable

Le point fort de cette équipe, c’est son attaque, d’ailleurs actuellement la meilleure  du championnat avec 39 buts. Deux de ses joueurs sont dans le Top 5 des meilleurs buteurs. Billy Ions (3ème) l’anglais a marqué à onze reprises, et son coéquipier monténégrin Saša Jovović en a inscrit sept. Sans oublier l’américain Christian Eissele, arrivé cet été, il a joué trois matchs et a marqué le même nombre de buts, soit un par match ! D’autres en ont marqué le même nombre, comme les milieux Cornelius Stewart et  Kaby Djaló, ou encore le défenseur suédois Felix Gustavsson.

UNE ÉQUIPE JEUNE

Outre son attaque, Kemi a vu beaucoup de ses joueurs passer un pallier. Constitué d’une équipe relativement jeune (près de 15 joueurs on moins de 24 ans), Kemi voit ces jeunes montés, malgré que beaucoup ont peu d’expérience. Même le français David Bitsindou (26 ans) arrivé en 2014, fait parti des joueurs les plus expérimentés !

PS_Kemi_Rajaheitto

Laisser un commentaire