Le mercato hivernal vient de fermer ses portes. Parmi les mouvements, ceux de Christian Eriksen et de Simon Kjær pourraient être capitaux pour l’équipe danoise en vue de l’Euro 2020. Ces deux joueurs, en grande difficulté durant les premiers mois de la saison, pourraient se relancer. D’autres cas (Wass, Joachim Andersen ou encore Robert Skov) sont également intéressants à suivre. Tous jouent leur présence à cette Euro nouvelle mouture.

Eriksen et Kjær : direction Milan pour se relancer

Åge Hareide compte trois pions indispensables dans son effectif : Kasper Schmeichel, Christian Eriksen et Simon Kjær. Du côté de Leicester, tout roule pour Schmeichel. La donne était fondamentalement différente pour les deux autres. Sur une voie de garage dans leur club, Eriksen et Kjær ont bougé cet hiver, pour le plus grand bien de la sélection danoise.

Christian Eriksen (27 ans) a donc quitté Tottenham six mois avant l’expiration de son contrat. Le milieu de terrain a rejoint l’Inter Milan de Antonio Conte pour environ 20 millions. En grande difficulté après plus de six ans et une dernière saison collective et individuelle de très haute facture avec les Spurs, le maestro danois rejoint une écurie milanaise en pleine renaissance. Son temps semblait révolu chez les Spurs. Eriksen était une demande personnelle de Conte qui voit en ce joueur, le pion créatif manquant pour son équipe. Le technicien italien est convaincu de la réussite d’Eriksen sous ses ordres.

Simon Kjær (30 ans) a lui aussi rejoint Milan, mais l’autre club de la capitale. Prêté en début de saison à l’Atalanta par le FC Séville, le roc de 1m91 compte se relancer durant cette seconde partie de saison à l’AC Milan. L’ancien défenseur du Fenerbahce arrive lui dans une équipe en pleine crise. Une écurie qui a fait de l’arrivée d’un attaquant de 38 ans l’unique espoir de retrouver les sommets du football italien. Indésirable en Andalousie depuis le retour de Monchi à la tête de la direction sportive du club, Simon Kjær a été poussé vers la sortie. Véritable meneur de jeu sous la vareuse de la Landsholdet, Simon Kjær devrait avant tout retrouver du rythme et du temps de jeu à San Siro. Il y est prêté six mois avec option d’achat.

Dalsgaard versus Wass, le combat perdu d’avance pour le poste d’arrière droit ?

Longtemps en conflit avec son sélectionneur, Daniel Wass est toujours en sursis pour l’Euro 2020, même si sa situation s’est considérablement améliorée depuis la dernière Coupe du Monde. Le couteau-suisse danois de Valence avait d’ailleurs regardé la compétition depuis son canapé. Daniel Wass a réintégré l’équipe nationale en juin 2019 après plus de trois ans d’absence. Actuellement utilisé comme arrière droit à Valence, le joueur formé au BIF est en rude concurrence avec Henrik Dalgsaard (30 ans – Brentford) pour le poste de latéral droit. Plus robuste, Dalsgaard correspond plus au style défensif de Hareide dont il est l’arrière droit de référence depuis plus de 2 ans.

Les chances de voir Daniel Wass (30 ans) dans le groupe cet été sont réelles, de le voir titulaire, un peu moins. Depuis son arrivée au club che, l’ancien joueur d’Evian fait preuve d’une grande régularité : en une saison et demi, il compte déjà 80 rencontres. Cette saison, il compte déjà 2 buts et 5 assists.

Joachim Andersen en difficulté à Lyon

A 23 ans, il représente, avec Andreas Christensen, l’avenir de la défense des rouges et blancs. Pourtant, après un transfert record à Lyon, Joachim Andersen connaît un saison 2019/2020 relativement compliquée. L’ancien défenseur de la Sampdoria fait régulièrement parti des cadres mais éprouve toutes pires difficultés du monde à véritablement s’imposer. Arrivé selon ses dires blessé, le jeune défenseur est encore en adaptation. Régulièrement repris pour les matchs de qualification et de Nations League, l’arrière central n’est pour le moment que le quatrième choix de Hareide derrière Mathias « Zanka » Jørgensen. Zanka vient d’ailleurs d’être prêté par le Fenerbahce à Düsseldorf pour le reste de la saison. Un transfert qui étonne, l’ancien défenseur du FCK y était titulaire indiscutable.

Robert Skov : son étonnante reconversion en arrière gauche

Meilleur joueur et meilleur buteur de Superliga la saison passée avec le FC København, Robert Skov a mis le cap cet été vers l’Allemagne et le TSG Hoffenheim. Arrivé en tant qu’ailier droit jouant sur son mauvais pied, Robert Skov a rapidement été repositionné au poste d’arrière gauche par son coach Alfred Schreuder. Dans un interview, le joueur expliquait que le club savait qu’il était un joueur offensif mais qu’il ferait ce qu’on lui demanderait de faire. Loin d’être décontenancé par cette nouvelle position, l’ancien joueur de Silkeborg réalise de bonnes prestations sur son côté gauche.

Il est difficile à dire si cette reconversion aura un quelconque impact sur une possible participation à l’Euro pour lui qui est régulièrement appelé par Hareide depuis juin 2019. Pour le moment après 17 journées, le joueur désormais polyvalent compte déjà 3 buts et 4 passes décisives.

Les autres cas intéressants 

Kasper Dolberg : Le buteur des Aiglons est en forme cette saison (8 buts en 18 rencontres). Cette bonne dynamique, si elle se poursuit jusqu’à l’été, pourrait rendre de grands services à la nation danoise. Toutefois, le joueur semble avoir du mal à confirmer sous Hareide qui cherche encore un renard de surface.

Riza Durmisi : Actuellement prêté par la Lazio à l’OGN Nice, le latéral gauche espère lancer sa saison dans le Sud après avoir ciré le banc six mois à Rome. Sa participation à l’Euro est de toute façon hypothétique, puisqu’il n’a plus joué la moindre minute de jeu avec sa sélection depuis mars 2018.

Andreas Cornelius : L’ancien bordelais de 26 ans coule de paisibles jours à Parme où il est l’actuel meilleur buteur (8 buts). Doté d’un style de jeu physique, « Corner » n’est pas un exemple de régularité. Bon joueur dans un club plus modeste, l’ancienne tour du FCK n’a jamais percé avec le Danemark malgré des débuts prometteurs en 2012/2013. Sa présence dans le groupe à l’Euro ne souffre d’aucun doute mais avec cependant un rôle secondaire.

Article rédigé par Adrien LEBRUN (@LebrunAdrien)

One thought

  1. Je pense que l’entraîneur Åge Hareide devrait convoquer Martin Braithwaite pour les matchs de l’Euro 2020. En effet, l’attaquant de 28 ans fait l’unanimité depuis qu’il a rejoint le Barça.

Répondre à pierrelafontaine Annuler la réponse.