Jere Uronen, 21ans, est un défenseur latéral finlandais qui joue dans le championnat suédois depuis quelques années. Il a réussi à se faire une place dans son club d’Helsingborg IF, en se faisant un nom, en étant à la fois performant dans son couloir défensivement, mais aussi offensivement, en marquant des buts stratosphériques. Retour sur le parcours de ce joueur, qui aimerait bien avoir la même carrière que Jari Litmanen, le joueur finlandais qui a sans doute connu la plus grande carrière.

Jere Uronen, né dans la ville de Turku,  débute logiquement dans un club de sa ville, intitulé le Turun Palloseura, plus connu sous le nom de TPS Turku. C’est un club qui a notamment formé des joueurs tels que Peter Enckelman (ancien gardien d’Aston Villa), ou qui a vu passé des joueurs comme Mika Nurmela (ex Malmö, Heerenveen) ou bien Jonatan Johansson (ex Malmö, Glasgow Rangers). C’est donc dans ce club qu’Uronen fera ses premiers pas dans le monde du football.

Ainsi, c’est dans ce club qu’il commencera sa carrière professionnelle, à seulement 15 ans, en 2011. Lors de cette saison, il découvrira notamment l’Europa League (il jouera contre le club belge KVC Westerlo), mais également la Veikkausliiga (qui correspond à la L1 Finlandaise), où il aura participé à 18 matchs (1 but et 2 passes décisives).

Jere Uronen sous le maillot de TPS Turku

Un an après, il fait ses valises, et traverse la frontière pour rejoindre la Suède, et plus particulièrement le club d’Helsingborg IF. Le club a confiance en ce joueur, où il disputera directement des matchs de Ligue des Champions, alors qu’il n’a que 17ans. Le club affronte ainsi The New Saints, le Slask Wroclaw et enfin, le prestigieux Celtic Glasgow (qui éliminera le club suédois). Jere Uronen participera à 5 matchs, délivrant tout de même une passe décisive. Lors de cette saison, il jouera un match avec les U19, mais surtout 17 matchs avec l’équipe A. Il inscrira 2 buts et réalisera 4 passes décisives. Il ajoute aussi un premier titre dans son palmarès, en remportant la Coupe de Suède. Un début très prometteur dans ce club.

La saison 2013 sera une dure année pour le finlandais, qui ne disputera que 222 minutes en Allsvenskan. Il dispute tout de même  5 matchs d’Europa League, mais cela reste assez peu pour lui qui voulait confirmer sa belle saison 2012. En 2014, il mettra alors les  bouchées doubles puisqu’il sera l’auteur d’une très belle saison, en jouant 31 matchs toutes compétitions confondues.  Il sera l’auteur d’un but et 5 passes décisives. Son activité dans le couloir est précieuse pour son club, lui qui n’hésite pas à saisir sa chance, que ce soit pour les frappes comme pour les centres audacieux.

En 2015, il enchaîne à nouveau une saison pleine, où il réalisera 26 matchs d’Allsvenskan. Encore une fois, il a des statistiques intéressantes puisqu’il mettra 3 buts et fera 2 passes décisives. Henrik Larsson, coach d’Helsingborg depuis 2014, a confiance en son jeune poulain, puisqu’il l’a aligné 50 fois en Allsvenskan, ce qui est rare pour un aussi jeune joueur comme Uronen. Cette confiance lui permet de jouer libre, et d’inscrire un des buts de l’année, contre Hammarby en Octobre 2015.

Au niveau de la sélection nationale, il est appelé régulièrement dès son plus jeune âge, puisqu’il a disputé ces premiers matchs avec son pays en U17. Il jouera aussi en U19 et U21, puis en équipe A, où il est maintenant un élément important puisqu’il en est à 14 sélections. Son coach Marku Kanerva le met souvent titulaire, comme lors du dernier match disputé face à l’Irlande du Nord (1-1).

Jere Uronen au duel contre Adam Lang, le hongrois ©AFP/Getty Images

Jere Uronen possède un contrat jusqu’en Décembre 2016, mais il sera difficile de le préserver jusqu’à la fin de celui-ci, puisque plusieurs clubs se sont montrer intéressé par ce jeune talent comme par exemple les clubs français (St Etienne, Lyon) ou encore anglais (Stoke City).

Malgré son contrat, le joueur quitte le club suédois, et rejoint les rangs de Genk ce Lundi 4 Janvier. Il devra ainsi se montrer aussi performant dans son nouveau club pour pouvoir ensuite prétendre à un championnat encore plus huppé que le championnat belge.

Laisser un commentaire