Elle fait son retour, la coupe aux grandes oreilles qui fait rêver tout amateur de football. Comme à chaque édition, les clubs nordiques font rarement de long parcours, mais les matchs entre champion de chaque pays européen font de ces matchs, des rencontres spéciales. Retour sur nos 2 derniers représentants.

APOEL 3-0 Rosenborg BK (4-2)

 

La Norvège est dans une sale période, en atteste le match de Rosenborg. Pourtant les norvégiens arrivaient à Nicosie pour terminer le travail entamé au match aller (2-1). Sous la chaleur chypriote le match ne s’annonçait pas si simple à gérer, c’est ce qu’avait prévenu l’entraîneur Kåre Ingebrigtsen à ses joueurs. Seules les contres attaques apportent quelques beaux mouvemenst et occasions, dont une où le ballon heurte la transversale. Mais au fil du match, l’APOEL endort son adversaire, très peu dangereux, bien au contraire des nicosiens de plus en plus dangereux. Helland est le seul à fournir des accélérations, mais sans construction, ni même sans vouloir poser le jeu, Rosenborg ne peut espérer qu’une chose, ne pas s’encaisser de but. Leur vœux tient, jusqu’au bout du match. Enfin presque.

Dans une fin de match achée par de nombreux arrêts  de jeu, le quatrième arbitre annonce six minutes de temps additionnel, une éternité qui va se confirmer  pour Rosenborg. En effet, une minute plus tard, Ioannis Gianniotas ouvre le score sur un centre à ras de terre de Vander Vieira son coéquipier. Aucun défenseur norvégien n’est capable de détourner  la balle avant d’arriver dans les pieds de Gianniotas au second poteau… Obligé de réagir, Rosenborg joue à sept devant, alors qu’on avait plutôt l’habitude de voir l’inverse. Dans cette configuration, les champions  de Norvège se mettent en danger, cinq minutes plus tard, Adam Kwarasey la recrue de l’été du côté de Trondheim se prend deux autres buts. Une fin de match horrible disqualifiant le dernier norvégien d’une coupe européenne  que l’on retrouvera tout de même en barrage d’Europa League.

images (3)
Anders Konradsen et ses coéquipier peuvent avoir des regrets… | ©TV2.no

FC Copenhague 3–0 Astra Giurgiu (4-1)

Après avoir ramené un bon match nul (1-1) de Roumanie à l’aller, le FC Copenhague arrivait au Telia Parken le plein de confiance. Les joueurs de Solbaken se sont offert une première mi-temps de rêve pour s’ouvrir  les portes des Barrages. Dès le quart d’heure de jeu Andréas Cornelius reprend victorieusement de la tête un centre venu de la droite, les Roumains doivent alors marquer deux buts pour se qualifier directement mais à la 34’ Federico Santander marque à son tour, suite à un déboulé de Falk qui transmet à Augustinsson ce dernier centre dans la surface et l’ancien Toulousain marque d’une jolie frappe. Le match sera définitivement plié dans les arrêts de jeu de la première période quand sur un corner d’Augustinsson, encore lui, Cornelius s’offre un doublé en marquant de la tête, libre de tout marquage. La seconde période sera plus calme, Copenhague s’étant mis largement à l’abri et les Joueurs de l’Astra Giurgiu ayant abandonné tout espoir. Place au Barrages désormais, les matchs aller se dérouleront les 16 et 17 août, placé dans le chapeau des non têtes de séries le champion du Danemark aura pour adversaire l’un des clubs suivants : Viktoria Plzen, RedBull Salzbourg, Celtic Glasgow, Hapoel Beer Sheeeva ou les Irlandais de Dundalk.

 

Résultats

ChampionLeague2017

Ce troisième tour préliminaire retour nous a offert du spectacle. Rosenborg n’aurait pas pu imaginer ce scénario. Grosse déconvenu des clubs norvégiens en coupe européenne, néanmoins le champion de Tippeligaen pourra se rattraper en barrage d’Europa League. La seul bonne note en Champion League vient au champion danois, le FC København démontre de belles choses en ce début de saison continuant ainsi sur sa dynamique de la saison passé. Dommage que le club de la capital ne sera pas tête de série à cause de l’indice UEFA. Son futur adversaire est l’un d’entre eux: le Viktoria Plzen, le Red Bull Salzburg, le Celtic Glasgow, l’APOEL Nicosie ou le champion polonais le Legia Varsovie.


Image à la Une: via dr.dk

2 thoughts

  1. Cornelius en lévitation sur ses buts, on aurait dit Michael Jordan !!!
    Le champion danois essaiera de venger Rosenborg avec sa confrontation contre l’APOEL.
    Dans ma partie FM c’était la même affiche et c’est passé, alors …

    1. Normalement les champions danois sont au dessus de l’APOEL, Rosenborg n’a pas jouer comme ils auraient du faire sinon ça aurait passé :/

Répondre à Hugo Annuler la réponse.