Né en 2000, Erling Braut Håland est actuellement en train de participer à l’Euro U19 avec son pays, la Norvège. Surclassé en étant le plus jeune joueur de l’effectif norvégien, il est pourtant l’attaquant de pointe titulaire de son équipe et avait terminé meilleur buteur des éliminatoires avec 9 buts en 6 rencontres dont un quadruplé avec à la clé la qualification à la dernière seconde.

Lui qui fait actuellement beaucoup parler de son talent à travers ses dernières performances en club à Molde et qui aurait dû être ce soir sur les terrains d’Europa League, a l’occasion de confirmer cette bonne tendance avec cette compétition de jeunes en Finande où les recruteurs des plus grands clubs sont à l’affût. Présentation de ce talent brut qu’est Haland :

Les débuts en Norvège à Bryne

Né à Leeds en Angleterre où son père Alf-Inge Håland (ex- Forest, Leeds et Man. City) évoluait alors, Erling, comme lui, a été formé et a fait ses débuts au club de Bryne en Norvège. Il montre rapidement son efficacité devant le but avec les U15 (15 buts en 15 matchs) puis U19 (9 buts en 9 matchs). Cela pousse sa promotion avec l’équipe deux qui évolue en quatrième division à seulement 15 ans et où il continue sur le même rythme avec 20 buts en 18 rencontres.

Logiquement, malgré son jeune âge à 15 ans, l’étape suivante est l’équipe une qui évolue en seconde division. D’abord placé sur le côté gauche, son physique est déjà impressionnant : à chaque rencontre il est quasiment le plus grand sur le terrain, ce qui pousse l’entraîneur à le replacer dans l’axe comme c’était le cas en jeunes. Même s’il n’aura pas marqué lors de ses débuts précoces en 16 rencontres, avec beaucoup d’entrées en jeu, son gros potentiel se sera fait ressentir et de nombreux clubs Européens sont alors déjà sur le coup.

 

26 ans après après les débuts de son père Alf-Inge au club, au tour de Erling en 2016.

Le choix de la raison, Molde sous Solskjaer

Un grand nombre de clubs tentent alors de le recruter comme Hoffenheim et Liverpool où il effectue des essais. Mais début 2017, Ole Gunnar Solskjaer va se montrer convaincant en le recrutant à Molde, lui permettant de rester en Norvège et de découvrir l’élite norvégienne dans ce grand club. À 17 ans seulement, Erling va faire ses débuts dans l’élite où Solskjaer lui donne un statut de joker de luxe en fin de rencontre… à l’image de la légende norvégienne lors de son passage à Manchester United. 2017 fut sa saison de l’éclosion, avec 2 buts en 14 rencontres de championnat mais seulement 383 minutes dont 3 titularisations.

Ce début de saison 2018 est pour le moment celle de la confirmation où il a su gagner la confiance de son entraîneur, et surtout se montrer décisif. Après un début plutôt timide, il a su monter en puissance, surtout lors de ses dernières rencontres.

 

Erling Braut Haland et son meilleur ami, le ballon rond. Le début d’une belle histoire on l’espère.

Molde après un début de saison moyen rencontre le leader invaincu à domicile et meilleure défense du championnat : le SK Brann. Ole Gunnar décide de lancer son jeune espoir titulaire, qui ont peu le dire à répondu parfaitement présent avec un quadruplé en 21 petites minutes pour la victoire 4-0 de Molde contre Brann. Une semaine après il remet ça, avec de nouveau une super performance livrée cette fois face à Valerenga avec un doublé et une passe décisive. 6 buts et une passe décisive tout cela en une semaine et à 17 ans. Il est actuellement le second meilleur buteur du championnat avec 8 buts alors qu’il n’était qu’à 2 il y a de cela deux journées avant.

De nombreux scouts étaient présents sur ces deux derniers matchs (Manchester United, la Juventus qui aurait d’ailleurs fait une offre de 5M€, Arsenal,…). Comme le confirme son entraîneur et légende norvégienne, Ole Gunnar Solskjaer à propos des rumeurs de transferts :

« Nous avons reçu des offres de bons clubs cette année mais nous les avons rejetés. D’anciens vainqueurs de la Ligue des Champions. »
Quand il te regarde comme cela… crédit photo : Trond Hustan.

On pourrait penser vu son gabarit, qu’Erling Braut Håland est un attaquant physique, mais même s’il en joue, il est également présent dans le cœur du jeu de son équipe qui rappelle Romelu Lukaku. Il utilise beaucoup son accélération et sa technique déjà bien développée pour son âge afin de faire la différence sur les défenseurs adverses. Mais son principal atout reste son sens du but avec toujours un bon placement et une efficacité déjà impressionnante, il n’y a qu’à voir ses statistiques…

Il avait l’an passé participé à l’Euro U17 avec son pays. Cela n’avait pas été une réussite puisqu’ils avaient terminé derniers de leur groupe. Mais c’est surtout lors des éliminatoires pour l’Euro U19 qu’il a montré toute l’étendue de son talent, où il a qualifié quasiment à lui tout seul sa nation en terminant meilleur buteur des éliminatoires avec 9 buts en 6 rencontres. Il a excellé et ses bonnes performances lui ont aussi permis d’avoir plus sa chance en club.

Erling va fêter ses 18 ans ce samedi 21 juillet et pourtant il en est déjà à 50 rencontres professionnelles en club pour 12 buts (34 matchs avec Molde et 16 avec Bryne) et 37 rencontres avec les sélections jeunes de Norvège (5 en U19, 6 en U18, 5 en U17, 17 en U16, 4 en U15) dont deux compétitions l’Euro U17 et désormais l’Euro U19. Déjà une bonne expérience qui lui permet d’avoir une maturité sur le terrain et un sang-froid que peu ont déjà à son âge.

 

Erling compte marcher sur les traces de son père en portant le maillot norvégien et en disputant une Coupe du Monde comme son père l’a fait en 1994. Crédit : Digital Sport.

Son objectif est de refaire briller le nom Håland dans le football norvégien et de dépasser ses 34 sélections. Contrairement à son père défenseur, il a choisi d’être buteur mais tout comme lui il rêve de Premier League et de retourner au Royaume où il est né pour la suite de sa carrière. Un physique parfait pour ce championnat lui qui a à peine 18 ans mesure déjà 1m91 pour 87kg. L’avenir nous dira son choix déterminant pour la suite de sa carrière, s’il réalise un bon tournoi d’Euro U19, il sera difficile de le retenir pour Molde…

Laisser un commentaire