Actuel quatrième de Championship, le Brentford FC se prend à rêver d’un retour en Premier League après 73 années d’absence. Si son succès s’appuie sur sa nouvelle approche du football et son appétence pour l’attraction de jeunes talents, sa saison dans les hauteurs du classement est aussi le résultat d’une saison de grande classe de son milieu danois Mathias Jensen. Retour sur son début de carrière prometteur.

Né le 1er janvier 1996 à Jerslev, à l’extrême nord de la péninsule danoise, Mathias Jensen démarre le ballon rond à l’âge de 7 ans dans un petit club du Vestsjælland appelé Hvidebæk IF. Rapidement à l’aise avec le cuir, il rejoint le Kalundborf GB puis les bleus et blancs du Farum Boldklub.

Précoce, il fait cap au sud pour rejoindre la fameuse académie du FC Nordsjælland à l’âge de 15 ans. Revenant plus tard sur cet épisode lors d’une interview pour Bold DK, le néo Wild Tiger affirmait son envie de rejoindre un club qui « s’étant considérablement développé » et appréciant « vraiment l’organisation du club, du terrain de football à la gestion extra-sportive ». 

Deuxième en haut en partant de la gauche, Mathias Jensen remporte l’un de ses premiers trophées avec le KGB – Crédit photo : sn.dk

Premières classes au FC Nordsjælland

Ainsi le natif de Jerslev s’intègre naturellement dans l’effectif des U17 de Nordsjælland et se voit ainsi proposer un contrat professionnel de 3 ans lors de l’hiver à 2015 après 4 ans passés en équipe jeune. À cette époque ses objectifs sont clairs, le jeune milieu de terrain souhaite « faire [ses] débuts pour le FC Nordsjælland en Superliga et relever les défis passionnants avec l’équipe nationale U19 ». 

Et le jeune danois tient parole puisque dès sa première demi-saison il participe à cinq rencontres pour les Rouges et inscrit même son premier but lors de sa première titularisation face au Randers FC d’une magnifique demi volée du pied droit. 

Pour sa première saison complète sous les couleurs du FC Nordsjælland, Mathias Jensen monte en puissance tout au long de l’année, passant progressivement de jeune espoir cantonné au banc à cadre de l’équipe concocté par Kasper Hjulmand. Le milieu d’1 mètre 80 finit la saison avec 23 matchs disputés pour 2 buts et 7 passes décisives toute compétitions confondues. Malgré cela le club de l’Est du Danemark ne parvient pas à faire mieux qu’une cinquième place (49 points) bien loin des 84 points du géant de Kobenhavn. 

Lors de la saison 2017-2018, les ambitions sont plus grandes pour le FCN. L’objectif des Wild Tigers est le titre, celui de Jensen est de passer un cap au sein de son club formateur. L’alliance des deux objectifs ne se fera l’un sans l’autre. Après 5 matchs, le jeune milieu de terrain créatif culmine déjà à 3 buts et trois passes décisives. Mais tout s’accélère subitement lorsque l’emblématique capitaine du FC Nordsjælland Patrick Mtiliga se blesse, ce qui pousse coach Hjulmand à propulser Jensen au rang de capitaine à seulement 21 ans.

Le gamin de Jerslev relève le défi, « quand notre leader habituel ne peut pas jouer, quelqu’un d’autre doit prendre sa place, je n’ai aucun problème avec ça ». Le chef d’orchestre Jensen mène ses troupes à la baguette et le collectif du FCN écrase tout sur son passage. Le club voit le titre de champion lui tendre les bras, fait inédit, car le club n’avait jamais remporté la Danish Superliga auparavant. Dans le même temps Jensen, termine la saison avec 12 buts et 10 passes décisives. 

C’est donc sans surprise que le jeune espoir danois effectue une moisson de trophées individuels, raflant le trophée de meilleur jeune danois de l’année devant des noms ronflants comme ceux de Mikkel Duelund, Robert Skov et Philip Billing. Il s’empare aussi du meilleur joueur de la saison du FCN.

Étincelant individuellement et leader d’un collectif bien huilé, le numéro 10 éveille les convoitises et après avoir disputé son premier match de coupe d’Europe a Cliftonville avec le brassard de capitaine, le 12 juillet 2017, il s’envole vers le nord de l’Espagne afin d’y signer un contrat de 5 ans pour le Celta Vigo.

Il réalise ainsi l’un de ses rêves puisque celui-ci déclarait lors d’une interview au site du FCN en 2015, « – mon rêve en tant que footballeur est de percer au FC Nordsjælland en Danish Superliga. Ensuite, je voudrais aller aux Pays-Bas, puis en Espagne ou en Angleterre. »

Le jeune milieu de terrain récupère le brassard de son club de cœur à seulement 21 ans – Crédit Photo : bt.dk

Départ au Celta

Mathias Jensen s’envole donc pour la première fois vers un nouveau championnat en rejoignant deux compatriotes. En effet en signant aux Célticos, il retrouve les Danois Sisto et Hjulsager. Aux côtés des autres arrivants que sont Nestor Araujo, David Junca, Okay, Boufal et Beltran, il cumule malheureusement les blessures (à l’aine puis aux ischios jambiers).

Peu en jambe, il dispute ses premières minutes lors du match nul contre Getafe 1-1 dans un système mis en place par Antonio Mohamed, qui le place sur le côté droit de l’attaque du Celta. Bloqué par la paire de milieux, Okay Yokuslu et Lobotka, il ne dispute que des bouts de matchs avec 6 apparitions, ne s’intégrant jamais réellement au club Galicien, et ce, malgré le changement d’entraîneur en la personne de Miguel Cardoso.

Mathias Jensen ne s’attarde pas et prend la poudre d’escampette le 9 juillet dernier pour partir à la conquête d’un nouveau territoire, l’Angleterre !

Son expérience ibérique sera de courte durée – Crédit photo : bt.dk

Départ pour l’Angleterre

Mathias Jensen débarque donc sur les bords du Brent pour 4 ans et une indemnité de transfert estimé à 3,8 millions d’euros. Son choix parait judicieux pour deux raisons. Brentford est réputé pour être un club axé sur le développement de jeunes joueurs à fort potentiel. De plus, le club de l’Ouest londonien jouit de nombreuses connections danoises comme en atteste la présence de deux citoyens de la couronne, en la personne de Thomas Frank comme coach principal et Ramus Ankersen, co-directeur du football.

Le premier se dit ainsi « enjoué du fait que Mathias nous rejoigne afin de faire avancer le club dans la bonne direction. Mathias est un jeune joueur extrêmement talentueux qui sait prendre le jeu à son compte, grâce à une qualité de passe au-dessus de la moyenne ».

Son intégration s’annonce des plus faciles, d’autant plus qu’il retrouve son camarade brésilien Marcondes avec qui il avait ébloui le Danemark de son talent lors du sacre de champion deux ans auparavant. Prenant rapidement ses aises, le néo numéro 8 évolue devant la défense des Bees et dispute tous les matchs (excepté contre Huddersfield en janvier dernier) pour un total de 6 passes décisives et un but.

Son association avec Joshua Da Silva au milieu de terrain en fait une des attractions du moment en Championship, avec en ligne de mire, une montée en Premier League dès l’été prochain ?

Enfin un championnat à sa hauteur ? – Crédit photo : weslondonsport.com

Un parcours national impeccable

Appelé pour la première fois en sélection nationale par Henrik Clausen a l’âge de 18 ans, le puissant milieu danois participe à l’euro U19 au Portugal en 2014. Sous les ordres de Niels Frederiksen en sélection U19 il devient même capitaine, aux côtés de ses coéquipiers tout aussi talentueux Billing et Skov. Malheureusement les résultats ne suivent pas et son âge n’aidant pas, il dispute son dernier match international contre l’Autriche U21 en juin dernier. 

Depuis, le jeune homme semble concentré sur sa carrière en club. Mais ses récentes performances outre-manche ne devraient pas tarder à le voir parmi les nouveaux prétendants au graal suprême, une sélection en A.  Pour confirmer cette tendance, il est à noter que lors du dernier rassemblement des Danish Dynamite, deux joueurs de Brentford figuraient dans la liste, dont Dalsgaard et Norgaard pour sa première convocation.

Cela, n’inaugurerait-il pas un grand espoir pour Mathias Jensen d’être appelé par Åge Hareide ?

En effet, il y a fort à penser que le milieu danois garde dans un coin de sa tête le fait d’être sélectionné pour participer à l’Euro 2020 cet été. D’autant plus que le Danemark a la chance avec son Parken Stadium de Copenhague de disputer ses 3 matchs de poules dans son antre.

Il reste donc 3 mois pour Jensen afin de séduire son sélectionneur en cette fin de saison qui sera excitante et plein de défis pour son club de Brentford et pour son avenir personnel !

Capitaine chez les jeunes. Première étape avant le grand bon chez les A ? – Crédits Photos brandsauthority.com

Image mis en avant : @BrentfordFC

2 thoughts

  1. Pour moi, Mathias Jensen fait partie des jeunes talents très prometteurs. D’ailleurs, il possède des qualités techniques exceptionnelles.

    Du coup, je pense que le sélectionneur de l’équipe du Danemark de football devrait le convoquer pour les matchs de l’Euro 2020.

    1. Merci pour ce commentaire Pierre. En effet, Jensen est un très bon joueur techniquement qui a des bonnes qualités pour un milieu où il dicte le jeu, hâte de le voir plus haut qu’en Championship !
      Et en effet, il mériterait de faire parti de la liste pour l’Euro. Pour l’instant Hareide ne lui fait pas confiance, espérons qu’il soit tester lors des amicaux en mars au vu de ses prestations cette saison il le mérite !

Laisser un commentaire