A 33 ans, Julien Faubert a signé cette saison en Veikkausliiga (D1 finlandaise) dans le club de l’Inter Turku. Joueur emblématique de ligue 1 où il a brillé du côté des Girondins de Bordeaux, cet ancien international français s’apprête à relever un nouveau défi après des passages dans des clubs prestigieux comme West Ham ou le Real Madrid mais aussi de moindre renoms tels que le club turc D’Elazigspor ou plus récemment le club ecossais de Kilmarnock. Désormais dans un club labellisé Nordisk Football, nous avons pu échangé avec la nouvelle recrue phare de Veikkausliiga.

 

Bonjour Julien. Tout d’abord comment te sens-tu et comment appréhendes-tu cette saison en Veikkausliiga ?
Je me sens très bien ici, j’adore vraiment la ville. Concernant le championnat je pense qu’il est très physique et de plutôt bon niveau. Je n’ai pas d’appréhension particulière, je veux juste jouer, prendre du plaisir et surtout gagner.
Après être passé par des clubs prestigieux, tels que le Real Madrid, West Ham ou les Girondins de Bordeaux, pourquoi avoir choisi l’Inter Turku et le championnat finlandais ?
J’ai choisi l’Inter Turku grâce au coach Shefqi. C’est vraiment pour lui que je suis venu. Sa vision de  la vie et du football m’ont réellement convaincu. Après 45 minutes de discussion avec lui j’ai tout de suite voulu venir.
Julien Faubert a porté les couleurs du prestigieux Real Madrid lors de la saison 2009-2010. ©Marca.com
« Moi comme le club voulons jouer le titre. Je pense qu’on a tout pour réussir! »
Tu as entamé un chemin de croix depuis ton départ de Bordeaux en 2015. Après un court passage en Ecosse à Kilmarnock, tu signes ici en Finlande à l’Inter Turku. Peux-tu nous raconter comment tu as vécu cette période ? 
Pour moi ce n’était pas un chemin de croix. Ce sont des choix et j’ai bien vécu cette période. Même sans club je reste un professionnel. Je m’entraînais tous les jours, voire deux fois par jour à Bordeaux avec mon préparateur physique. Il était vraiment important pour moi de maintenir ce niveau d’activité physique.
Sur le plan collectif et individuel, quels sont tes objectifs pour cette saison avec l’Inter Turku ? 
Moi, comme le club voulons jouer le titre. Je pense qu’on a tout pour réussir! Cela dépendra seulement de nous et de l’implication que nous allons mettre aux entraînements et dans le jeu.
Tu es certainement l’un des joueurs les plus prestigieux à avoir rejoint la Veikkausliiga. Ressens-tu quelconques attentes ou pression sur tes épaules ? 
Non! Je ne ressens aucune pression. J’aime les challenges. Tout ce que je fais ou entreprends c’est pour réussir mais je le répète, je n’ai aucune pression.
Tu es très présent sur les réseaux sociaux. Est-ce une manière de garder proximité avec tes fans ?
 
Je pense que les réseaux sociaux incarnent le futur. Cela permet aux fans de voir plus en détail ce qu’est la vie d’un sportif au-delà des matchs ou de ce qu’il se passe dans les médias. Ça permet également de mettre en lumière certaines contraintes liées à notre métier.
« Le niveau du championnat est très bon, bien que peu médiatisé. De mon expérience je dirais que la Veikkausliiga est un peu similaire à la Championship. »
Quelles sont tes sensations après ce début de championnat ? 
J’ai de très bonnes sensations. J’apprécie vraiment notre façon de jouer, c’est un football qui me convient. Par ailleurs physiquement j’ai fais une très bonne préparation donc je me sens très bien.
D’une manière générale et à la vue de ta longue expérience dans le milieu du football, comment juges-tu le niveau de la Veikkausliiga ainsi que le niveau de ton équipe ? 
Le niveau du championnat est très bon, bien que peu médiatisé. De mon expérience je dirais que la Veikkausliiga est un peu similaire à la Championship (D2 Anglaise). Je trouve également le très bon niveau de mon équipe. On monte en puissance à chaque match! Il faut également souligner le très gros travail du staff sur le plan tactique. Maintenant c’est a nous de l’appliquer.
Julien Faubert sous ses nouvelles couleurs de L’Inter Turku. ©fcinter.fi
Quels sont les équipes/ les joueurs que tu redoutes le plus dans ce championnat ? 
Je ne redoute personne! Jamais je ne me suis préoccupé de l’adversaire. Tout dépend de l’implication que tu mets au cours des entraînements et lors des matchs. Le staff fait un gros travail à chaque match afin que l’on ait toutes les infos dont on a besoin et un game plan clair et concis. Cette saison tout dépend de nous, et de nous seuls !
Ton contrat court jusqu’en décembre 2017 avec l’Inter Turku. Par la suite envisages-tu de poursuivre ta carrière en Veikkausliiga ou vers d’autres horizons ? 
J’aimerai bien poursuivre à l’Inter. Je m’y sens actuellement très bien ici. Après tout passe par le succès.
Que peut-on te souhaiter pour la suite de la saison et pour le futur ?
De jouer le plus de matchs possibles et de finir champion de Veikkausliiga.
©Transfermarkt
©Database.eu
 

Image à la une ©fcinter.fi

Laisser un commentaire