Lahne à Amiens, c’est le dernier transfert de ce mercato hivernal en France qui a été annoncé, menant à l’interrogation et au scepticisme de voir un jeune gamin de 17 ans débarqué en Picardie comme renfort. Et pourtant en Suède, ce garçon faisait déjà l’unanimité de par son talent qui a éclot, lui qui a été la révélation du dernier championnat à Brommapojkarna, pourtant relégué de l’élite.

Tous les grands clubs du pays le voulaient, mais l’attaquant suédois a été clair il ne portera jamais un autre maillot que celui de son club formateur en Suède. Le projet amiénois l’a conquis, et du haut de ses 17 ans après avoir époustouflé les suédois, Jack Lahne tentera lors de son prêt jusqu’à la fin de saison de clore ce scepticisme et convaincre le club de le garder dans ses rangs. Présentation du crack suédois et de son style de jeu :

Bromma comme terre d’adoption, ballon et mère adoptive comme meilleurs compagnons

Né en 2001 un 24 octobre à Lusaka dans la capitale en Zambie, Jack Lahne n’aura pas pu vivre longtemps dans son pays natal adopté très jeune par une femme suédoise nommée Gunilla Lahne. Direction Bromma, district de la capitale Stockholm, où très vite sa mère adoptive l’encourage à faire du football. Dès l’âge de 6 ans, le jeune Jack obtient sa licence dans le club local de Brommapojkarna, et il se prend rapidement d’affection pour ce club et ce sport.

Il faut dire que ce club à tout pour donner envie aux jeunes footeux d’en faire leur métier plus tard, étant le meilleur club formateur suédois qui a vu passer récemment Ludwig Augustinsson (Werder), Albin Ekdal (Sampdoria), John Guidetti (Alavés), Joel Asoro (Swansea), Miiko Albornoz (Hanovre), … et qui compte plus de 70 joueurs formés au club jouant en professionnel en Europe.

Comme Lahne la révélé pour le média suédois Dagens Nyheter, sa mère est son plus grand soutien, celle qui le pousse à se surpasser au quotidien dans le football. Elle l’accompagnait à ses tournois, l’encourageait sur le bord de la pelouse et lui acheter ses nouvelles chaussures de football. Il sait qu’il lui doit beaucoup et il lui rend bien désormais en lui montrant que ce sport était fait pour lui.

Jack Lahne enfant avec sa mère. Crédit : Instagram du joueur.

Jack Lahne impressionne par sa rapidité et est très vite surclassé. Il monte les catégories de jeunes, pour réaliser ses débuts précoces dès l’âge de 15 ans, 4 mois et 23 jours lors d’une demie de Coupe face à Norrköping lancé en fin de match par un certain… Olof Mellberg, légende du football suédois avec ses 117 sélections.

Cette même année 2017, Lahne débute en championnat en seconde division où il se contentait souvent du banc et d’entrée en fin de match. La deuxième sera la bonne, après 15 minutes de temps de jeu en tout, il inscrira son premier but professionnel. La précocité du jeune buteur était en marche.

Crédit photo : Brommapojkarna.

Et on le sait les grands clubs Européens n’attendent pas longtemps pour tenter d’enrôler des jeunes prodiges en avance. En 2017, de nombreux clubs anglais lui font faire des essais dont Manchester City et Everton conseillé par son ami Asoro déjà sur place à Sunderland à l’époque.

Mais l’enfant de Bromma, est trop attaché à ce club et décide de rester surtout que le club obtient sa montée dans l’élite, l’Allsvenskan. Mellberg parti, c’est le coach portugais Luis Pinamenta qui a pris le relai. Mais souvent sur le banc et se contentant d’entrées en fin de rencontre ce n’est qu’à son éviction et l’arrivée de Björknesjö que Lahne va se révéler. Décisif à 4 reprises en seulement 874 minutes de temps de jeu, Jack Lahne a fini par devenir le titulaire de l’attaque. Il aura été l’un des éléments clés de la fin de saison de son club à 17 ans seulement devenant la nouvelle sensation en Suède après Alexander Isak deux ans auparavant. Tout cela en parallèle de ses études qu’il continue à suivre en économie et en droit.

Malheureusement ses bonnes performances de fin de saison n’auront pas empêché son club de directement descendre en seconde division et cela malgré son but de la victoire 1-0 au match aller du barrage de descente, son 5e de la saison. Le jeune joueur de 17 ans n’aura pas pu retenir ses larmes déçu de voir son club auquel il est si attaché ne pas arriver à se maintenir malgré ses efforts acharnés.

Jack Lahne en larmes après avoir compris que son club était relégué. Bromma dans le coeur. Crédit : CMore Fotboll.

On imaginait voir rester l’attaquant en seconde division lui qui avait commencé sa pré-saison avec son club en Espagne à la Manga, malgré l’intérêt de nombreux clubs étrangers cet hiver dont Monaco et Lyon en France. Finalement ce n’est qu’après clôture du mercato que l’on a appris que Jack Lahne était sur Amiens et s’était engagé en prêt avec option d’achat sous l’attente de la validation de la FIFA. Un club qui avait déjà convaincu l’été dernier le meilleur joueur du championnat suédois Saman Ghoddos et de l’international Emil Krafth, qui seront important pour son intégration à Amiens.

Les caractéristiques de Jack Lahne :

« Jack est l’un des nombreux talents de Brommapojkarna. Sa force réside bien sûr dans son accélération et sa rapidité.Je dirais qu’il était probablement le joueur le plus rapide d’Allsvenskan cette année. » – Dalibor Savic son entraîneur en U19 et U21.

Comme nous l’a dit son formateur, le principal atout de Jack Lahne est sa rapidité qui a déstabilisé de nombreux défenseurs de clubs suédois en quelques mois. Dès qu’il reçoit le ballon, le buteur accélère sa course et soit bien placé un défenseur arrive à l’arrêter par un tacle, soit comme c’est souvent le cas, il fait la différence par sa vitesse lui permettant de se retrouver en situation de un contre un face au gardien, l’action typique de ses buts.

Jack Lahne est donc le joueur parfait en style de jeu contre-attaque et à aspect défensif qui utiliseront au mieux sa vitesse à la récupération. Au contraire, il éprouve des difficultés contre des clubs défensifs qui l’empêchent d’exploiter ses atouts et jouer de sa vitesse. C’est pour cela que la tactique où il se sent le mieux et a le plus évolué est le 4-3-3 en seul attaquant de pointe même s’il a aussi aussi évolué sur le côté gauche (et peut également dépanner à droite). Même si en sélections jeunes de Suède il est plus habitué à évoluer à deux attaquants dans un 4-4-2 la tactique préférentiel au pays.

Statistiques en moyenne de Jack Lahne depuis ses débuts professionnels. Source : WyScout.

L’attaquant suédois n’est surement pas encore un produit fini et a encore de quoi améliorer certains aspects. Notamment physiquement, où le football moderne exige de plus en plus indispensable d’être préparé à recevoir des coups. Il a encore besoin de s’améliorer notamment dans sa force musculaire pour ne pas perdre de nombreux duels et notamment pour améliorer la puissance de ses frappes certes précises mais parfois trop molles. Son aspect défensif aussi sur les possessions adverses est à améliorer.

Lahne est quelqu’un de réservé dans la vie mais qui a du tempérament sur le terrain, comme il l’a révélé pour sa première interview dans le podcast Studio Allsvenskan il y a quelques jours, il a eu un petit échange houleux avec l’ancien défenseur de l’AIK Alexander Milosevic qui après avoir dû défendre difficilement sur lui tout le match lui a dit pour le provoquer : « Tu es juste rapide. » Le jeune joueur de 17 ans a directement rétorqué par un : « Ah, mais tu étais connu ».

Le style d’Amiens semble parfaitement adapté pour Jack Lahne. Mais la marche est-elle trop grande pour lui à 17 ans en Ligue 1 surtout dans un club en difficulté au classement ? On attend que d’être surprit et qu’il nous prouve que le talent n’attend vraiment pas le nombre des années. Un prêt dans le sens inverse aurait sans doute été plus judicieux où il aurait pu crever l’écran en seconde division. Mais cela ne sera pas le cas, l’attaquant suédois aura 4 mois pour convaincre et pousser Amiens à utiliser l’option d’achat qui ferait de Jack Lahne la plus grosse vente de l’histoire de Bromma et le début on espère d’une belle histoire en Hexagone. Un prêt à 500K et une option d’achat à 1,5M€, des montants conséquents pour la Suède mais qui avec l’inflation du marché des transferts semble être une belle affaire pour Amiens avec peu de risque pour un jeune à fort potentiel, et ça le club l’a bien compris.

« Jack est un gars intelligent et humble qui aime le football. Il a un grand soutien de chez lui. Il veut progresser et écoute ses entraîneurs parce qu’il veut être meilleur chaque jour. Ce fut une joie de travailler avec Jack et je lui souhaite tout le meilleur pour le futur. Oui, je pense que L1 est parfait pour Jack, et grâce à sa vitesse et à ses compétences, il peut jouer à ce niveau. » – Dalibor Savic

Laisser un commentaire