Il a fait ses adieux au championnat danois cet hiver, après avoir affolé une dernière fois les compteurs avec son équipe de Nordsjaelland. Emiliano Marcondes Camargo Hansen, attaquant de 22 ans, a posé officiellement ses valises à Londres le 1er janvier. Désormais, c’est à Brentford, club de la banlieue ouest de la capitale britannique, que le dano-brésilien va étaler son talent.

Entré au centre de formation de Nordsjaelland à 14 ans, Emiliano gravit les échelons et se montre rapidement dans toutes les sélections danoises de jeunes. Evoluant en soutien de l’attaquant ou sur les ailes, son histoire en Superliga débute en avril 2013. Il a tout juste 18 ans.

Pour Pol Barruyer, alias Polperrs sur twitter, fin observateur du championnat danois, Marcondes a « une qualité technique indéniable, avec aussi de bonnes qualités physiques. C’est un joueur qui a un impact sur son équipe. Le fait qu’il se projette très rapidement vers l’avant le rend encore plus décisif ! ». Il va même jusqu’à affirmer « c’est l’un des jeunes les plus complets que j’ai pu voir en Superliga ».

Une analyse confirmée par les douze banderilles plantées par le garçon en vingt-cinq matchs la saison dernière. Sa belle patte droite et son association avec Marcus Ingvartsen, 23 buts, faisaient alors le bonheur de Nordsjaelland.

En juillet dernier, à six mois de la fin de son contrat, Emiliano Marcondes a décidé de passer un cap. S’il a notamment fait l’objet d’offres de Brondby et d’un club turc, il décide de s’engager avec Brentford, en Championship (2e division anglaise), son nouveau bail prenant effet le 1er janvier 2018. Les négociations ont d’ailleurs fait l’objet d’un reportage à découvrir ci-dessous.

Depuis, il a tout simplement marché sur la première partie d’Alka Superligaen, scorant à 17 reprises et délivrant 9 offrandes à ses coéquipiers ! Le tout en… dix-neuf matchs, dans une position plus en pointe suite au départ d’Ingvartsen à Genk.

C’est donc avec la satisfaction du travail bien fait qu’Emiliano Marcondes s’est envolé pour Griffin Park. Il rejoint la « danish connection » des Bees formée par Andreas Bjelland, Henrik Dalsgaard, Lasse Vibe ou encore Mads Bech Sorensen. Des Danois sur le terrain, mais aussi dans le staff. Rasmus Ankersen est directeur sportif, tandis que Thomas Frank, entraîneur adjoint, connaît bien Marcondes pour l’avoir sélectionné dans les équipes de jeunes du Danemark.

Quelques jours après ses débuts sous ses nouvelles couleurs, le joueur a gentiment accepté de répondre à nos questions :

(english version below)

Marcondes a fait parler la poudre avec Nordsjaelland (photo fcn.dk)

Tu as joué ton premier match pour Brentford ce weekend (le 09/01, défaite 0-1 contre Notts County en Cup). Comment t’es-tu senti ?

 C’était génial d’enfin recommencer à jouer des matchs ! Et rien de mieux qu’un match à domicile, devant nos supporters ! Mais la performance n’était pas la meilleure… J’ai juste hâte d’être au prochain match !

Ta performance individuelle a été plutôt bonne, et tu as failli marquer sur ta tête (qui finit sur le poteau) dans le temps additionnel. Tu sembles bien te sentir dans cette équipe, non ?

 Oui, c’est une très bonne formation ! Mais je pense que je peux contribuer à faire de belles choses dans cette équipe.

Tu as signé ton contrat en juillet, donc tu savais déjà que tu quitterais Nordsjaelland. Comment as-tu géré cette situation ces derniers mois ?

C’est la question à laquelle j’ai dû le plus répondre au Danemark ! Chaque journaliste disait que je ne jouerais pas cette moitié de saison car j’avais déjà signé un précontrat, que c’était une mauvaise décision, et ainsi de suite… C’était une grande motivation pour moi de leur prouver qu’ils avaient tort !

Et pourquoi as-tu fait ce choix de signer pour une autre équipe avant la fin de ton contrat ?

C’est dangereux d’aller à la fin de ton contrat si tu n’as pas trouvé de nouveau club. Je veux dire, tu peux te blesser ou te retrouver sur le banc sans avoir la possibilité de te vendre…

Et maintenant, avec ton incroyable performance depuis cet été, tu ne te dis pas « mince, j’aurais peut-être pu avoir de meilleures offres » ?

Si je réfléchissais comme ça, cela ne m’aidera pas maintenant. Je me concentre sur le défi que j’ai ici en Angleterre et j’essaye de travailler dur pour réussir ! J’ai fait un bon choix l’été dernier, et je vais m’y tenir.

Marcondes quitte le Danemark avec 37 buts en 112 matchs de championnat. (photo fcn.dk)

Pour parler de Brentford, je suppose que leur « danish connection » a été importante pour toi. As-tu appelé certains d’entre eux pour t’aider à prendre ta décision ?

Oui, j’ai beaucoup parlé à Andreas Bjelland avant de venir ici, et quand j’ai visité les installations à l’automne, j’ai beaucoup discuté avec les autres.

On sait que Rasmus Ankersen et Matthew Benham utilisent le système « moneyball »* pour recruter. Est-ce que tu sais s’ils l’ont utilisé pour toi ?

Oui, je crois qu’ils l’ont utilisé.

Et qu’est-ce que tu en penses ? En tant que footballeur, est-ce que tu penses que les statistiques sont fiables pour montrer la qualité d’un joueur ?

Dans certains sens, ça l’est, mais pas tout le temps. C’est pour cela qu’ils font les deux. Leurs scouts m’ont supervisé pendant 9 mois au Danemark !

Parlons de Nordsjaelland. Tu jouais là-bas depuis tes 14 ans. Peux-tu nous parler un peu de l’académie ? Comment fonctionne-t-elle pour avoir de si bons résultats ?

Nordsjaelland est un club très professionnel. Ils veulent toujours progresser, dès les très jeunes équipes, et entraînent beaucoup les joueurs sur le même style de jeu, les petits détails, et la façon d’être un pro vingt-quatre heures sur vingt-quatre. Tous les entraîneurs sont très dévoués. Ils investissent plus dans l’académie que dans le recrutement de nouveaux joueurs, parce qu’ils peuvent rendre les joueurs encore meilleurs s’ils leur apprennent dès le plus jeune âge.

Et lequel de tes anciens coéquipiers ou jeune de l’académie t’as le plus impressionné ?

Sur les deux dernières années, celui qui a le plus progressé, c’est Mathias Jensen ! Et puis Magnus Kofoed Andersen, je ne le connaissais pas cet été, mais il est venu au stage d’entraînement et s’est imposé immédiatement.

Premier match en Angleterre face à Notts County, en Cup. (photo : Warren Little)

Passons à l’équipe nationale. Tu as joué pour le Danemark dans toutes les sélections de jeunes. Mais à un moment, as-tu pensé à jouer pour le Brésil ?

Non, pas du tout. (il sourit) Je dois être réaliste !

Alors, en étant réaliste, qu’en est-il de la Coupe du Monde avec le Danemark ? Est-ce un rêve ou un objectif ?

Tu ne peux pas te fixer un objectif que tu ne maîtrises pas. Ce n’est pas moi qui sélectionne l’équipe, donc cela ne peut être qu’un rêve.

Et est-ce que ce rêve a influencé ton choix l’été dernier ?

Non, pas du tout.

Maintenant, tu dois satisfaire la curiosité des lecteurs français ! As-tu déjà eu des contacts avec des clubs français ?

Il y a eu quelques clubs intéressés à un moment, mais rien de sérieux.

Y a-t-il des équipes ou des joueurs que tu apprécies en Ligue 1 ?

Le PSG. Neymar, Mbappé, c’est le feu !

À ton avis, dans quel domaine dois-tu encore progresser ?

Défensivement et dans mes capacités de dribble. Côté physique, ma vitesse et ma détente.

Et je crois avoir lu que tu avais un entraîneur pour les coups francs, est-ce vrai ?

C’est juste ! J’ai un coach pour les coups francs et les techniques de frappes. Quand j’ai signé à Brentford, ils m’ont dit qu’ils avaient ce monsieur à disposition. Alors je leur ai dit que je voulais commencer à travailler avec lui immédiatement. Du coup, il est venu plusieurs fois au Danemark.

Donc tu es prêt à tirer le pénalty qui enverra Brentford en Premier League en finale des play-offs de Championship ?

Je n’ai jamais été aussi prêt !

 

Depuis notre discussion, Emiliano Marcondes n’a pas encore fait ses débuts en Championship, mais il s’est notamment distingué en inscrivant un doublé avec l’équipe réserve. Le meilleur reste donc à venir !

 

*Nous vous présentions ce système dans notre article sur Midtjylland : http://www.nordiskfootball.fr/le-fc-midtjylland-le-pari-de-la-science-dans-le-football-avec-le-moneyball-system/

 

English version :

 You played your first game for Brentford this weekend. How did you feel ?

It was Great finally start playing games again. And nothing better than on a home ground in front of our own fans. But the performance wasn’t the best… Just looking forward to next match !

You’re individual performance was pretty good and you almost scored with your header (on the post) during additional time. You seem to feel good in this team, don’t you ?

Yeah it’s a very good squad! But I think I can contribute with some good things in this team!

You signed your contract in july, so you already knew that you would leave Nordsjaelland. How did you deal with this situation these last months ?

It’s the question I have been answered the most in Denmark ! Every journalist said that I wouldn’t play the next half a year because I signed a pre contract. And it was a bad decision and so on. That was a big motivation for me to prove them wrong.

Why did you make this choice to sign for a team before the end of your contract ?

If you go to end a contract, it’s dangerous if you haven’t found a new club. I mean you can be injured or sit on the bench and not have the opportunity to sell yourself.

And now, after your incredible performance since this summer, are you not thinking « maybe I could have had better offers » ?

If I thought like that it would not help me now. I focus on what a challenge I have here in England and try to work hard to succeed here ! I made a good choice last summer and I will stick to it !

To talk about Brentford, I guess their « Danish connection » was important for you ! Did you call some of them to help you taking your decision ?

Yeah I talked a lot with Andreas Bjelland before I came, and when I visited the club in the fall, I spoke a lot to the other guys.

We know that Rasmus Ankersen and Matthew Benham use the « moneyball » system to recruit players. Do you know if they used it for you ?

Yes, they did I think.

And what is your opinion about this system ? You, football player, do you think statistics are reliable to show one player’s quality ?

In some kind of way it is but not all the time. That’s why they do both ! Their scouts had been watching me for 9 months in Denmark.

Now about Nordsjaelland. You played their since you’re 14, right ? Can you tell us about the academy ? How is it going to get such good results ?

Nordsjælland is a very professional club they want to better all the way, from the very young teams and practice a lot with the players about the same playing style, small details and how you are 24 hour pro ! All coaches are very dedicated. They invest more money in the academy than in buy new players. Because they can make even better players if they start learn them in a young age.

And which of your former teammates or player from the academy impressed you the most ?

The last year or two, the one who developed the most was Mathias Jensen ! But also Magnus Kofoed. I didn’t know him this summer but he came on the training camp and became a profile straight away.

Let’s talk about national team. You played with Denmark in each youth team. But at one moment, did you think about playing for Brazil ?

No not at all. I need to be realistic !

Then, being realistic, what about world cup with Denmark ? Is it a dream or a goal for you ?

You can’t set a goal you can’t control your self. It’s not me selecting the squad so it can only be a dream !

Did this dream influence your choice last summer ?

No, not at all !

Now you have to satisfy our french readers’ curiosity : Did you already had contacts with french clubs ?

There was some clubs interested in a moment, but nothing serious.

And do you have teams or players you like in Ligue 1 ?

Paris Saint Germain ! Neymar and Mbappé are on fire !

In your opinion, in which part of your game do you still have to improve ?

 Defensively and my dribbling abilities. Physically, my speed and jumping.

I think I read that you had a special coach for free kicks… Is it right ?

That’s true ! I have a freekick and shooting coach. When I signed with Brentford they told me that they had this guy. And then I said to them that I wanted to work with him straight ahead. So he came to Denmark couple of times.

So you’re ready to shoot the penalty which will send Brentford to Premier League during play-off final ?

I have never been more ready !

 

Photo du titre : Brentford FC

Laisser un commentaire