Seinäjoen Jalkapallokerho surnommé SJK, est devenu champion de Veikkausliiga en 2015 ! Ce club qui n’en finit plus de grandir et s’imposer comme un grand de Finlande. Est ce que ce club est devenu meilleur que l’incontournable HJK Helsinki, et pourra t-il être un futur habitué des coupes d’Europe ?

UN JEUNE CLUB !

Formé il y a 8 ans, en 2007, le club est né avec la fusion de TP-Seinäjoki et Sepsi-78, alors tous les deux en difficulté, manquent de joueurs, d’argent… à tel point d’être proche de dissoudre le groupe des pros. Et également pour essayer de représenter la ville de Seinäjoki, le plus haut possible dans le football finlandais. Mikko Latomäk est élu premier président du club et Jukka Saarijärvi (ancien président du TP-Seinäjoki) est lui vice-président. Un concours est organisé, de nombreuses personnes peuvent déposer leur idée de nom, de logo…(voir photo ci-dessous de l’écusson). En 2008, le tout nouveau club sous ses couleurs noires, brunes et blanches, joue en Kakkonen (3ème division). Entre sa création et 2012, pas moins de cinq entraîneurs ont été à la tête du club. Actuellement, Simo Valakari est le manager du club depuis 2012.

Seinäjoen-Jalkapallokerho-Logo-EPS-vector-image

SON ASCENSION JUSQU’EN VEIKKAUSLIIGA

Après avoir passé quatre ans en Kakkonen (3ème division), SJK tient sa première montée en deuxième division (Ykkönen). Après un premier exercice réussi, avec une deuxième place derrière Roveniemi, SJK compte néanmoins douze points de retard sur le leader. Lors des play-offs pour la montée dans l’élite, Seinäjoen  ne parvient pas à s’imposer, peut-être avec le manque d’expérience… Pour sa seconde saison en Ykkönen,  Valakari et ses hommes finissent leader ! Alors que cette saison était particulièrement d’un niveau élevé, avec de grands clubs présents en deuxième division tel-que Haka, KTP ou encore Ilves. La meilleur attaque du championnat avec 51 buts inscrits en 27 journées, et 17 buts encaissés seulement, égalité avec son dauphin, Haka.

A SON APOGÉE

SJK n’arrive pas vraiment en Veikkausliiga avec le rôle de « petit poucet » comme on pourrait le croire, effectivement le club gagne la Liiga Cup qui se dispute en début d’année (avant le début du championnat) et qui oppose les clubs de première division. Pourtant avec un seul match gagné sur quatre et une seconde place derrière VPS, Seinäjoen  s’impose à chaque rencontre un petit but à 0, et se hisse en final. De nouveau confronté contre VPS, Carlos Lopez marque le seul but de la rencontre, et le titre. Avec ce triomphe en Coupe de la ligue, les supporters de Seinäjoen vont voir leur club parmi les plus grand,  en seulement quelques semaines. les premiers pas du club commencent tranquillement, avec un nul puis une défaite. Le 23 mai 2014, Carlos Lopez inscrit un doublé et offre à SJK sa première victoire en Veikkausliiga. . Malgré de nombreux matchs nul, SJK va terminer sa saison avec une médaille d’argent, notamment grâce une série de sept matchs gagnés consécutivement. Le style de jeu adopté par Valakari fonctionne comme sur des roulettes. Les ambitions du staff vont être démultipliées. Néanmoins,  l’HJK Helsinki semble encore si loin, avec 13 points de retards sur le sextuple champion de Finlande.

Deuxième mandat en Veikkausliiga, et d’entrée les objectifs sont haut, Valakari doit confirmer que son équipe est  l’une des meilleurs au pays des mille lacs. Durant le mercato, l’effectif est un peu renforcé, comme avec l’arrivée de Hetemaj. Le saison débute plutôt bien, même si les joueurs ne sont pas convainquants. Pendant tout le long de l’été, les séries de victoire puis de défaite s’enchaînent. L’entraîneur peu compter sur les individualités de certains joueurs et sur l’arrivée de Roope Riski qui va rapidement devenir l’un des meilleurs du championnat. Pourtant l’équilibre, la régularité sont  indispensables selon le président du club. L’HJK et Rovaniemie vont donner un coup de pouce à SJK, en faisant de mauvais résultats. Tout le contraire de Seinäjoen, tout d’abord en rattrapant les deux devants, et dans un second temps en les doublant. Le collectif fonctionne bien, les individualités son aussi présentes. La fin de la saison s’approche à grand pas, sans que personne n’arrive à renverser SJK. Le 25 octobre dernier, au terme d’une saison inoubliable, SJK s’impose 2 buts 0 contre la lanterne rouge (FF Jaro), et gagne la Veikkausliiga pour la première fois le plus grand championnat du pays en seulement huit ans d’existence ! Et l’histoire n’est pas terminée ! Les transferts ont déjà débuté avec l’arrivé d’un l’international finlandais, le défenseur droit Jarkko Hurme, qui jouait en Tippeligaen (D1 norvégienne) à ODD. Un premier gros coup pour le club.

Laisser un commentaire