Il est rare de voir lors des compétitions Internationales de grandes surprises avec des vainqueurs autres que les plus grandes sélections (quelques exceptions comme la Grèce en 2004). Et pourtant, c’est ce que vont réussir les Danois en 1992 lors de l’Euro en Suède après un concours de circonstances qui font de cette victoire l’une des plus belles de l’histoire du football. Retour sur cette victoire imprévisible mais qui vous fera chavirer votre cœur.

danemark-1992
Le XI type du Danemark lors de l’Euro 1992 : Schmeichel – Olsen – Jensen – Sivebaek – Piechnik – Christofte (en haut) Povlsen – B. Landrup – Nielsen – Larsen – Molby (en bas)

Un exploit qui n’aurait jamais dû arriver

Alors que le Danemark ne s’était pas qualifié lors des phases qualificatives, un retournement de situation va se produire puisque l’UEFA va prendre une décision délicate. En plein conflit au sein des pays Balkans, l’UEFA et l’ONU vont décider d’interdire à la Yougoslavie de disputer l’Euro malgré leur qualification. Le Danemark va alors se faire repêcher puisque la nation Viking avait fini deuxième derrière les Yougoslaves.

Une décision prise quelques jours avant le début de l’Euro, le Danemark va alors devoir se préparer en dix jours, alors que les autres nations se préparent depuis plusieurs mois. Un autre souci dans cette préparation, le meilleur joueur de l’effectif Danois alors joueur du FC Barcelone, Michael Landrup, qui va décider de ne pas disputer l’Euro suite à un conflit avec le sélectionneur Richard Moller-Nielsen. Tous ces faits font qu’il y a peu de chance de voir un grand Danemark durant cet Euro, hormis peut-être jouer un rôle de trouble-fête et pourtant…

Une qualification sur le fil

Beaucoup n’aurait pas cru le Danemark capable de sortir des poules et c’est ce qui aurait pu se produire dans un groupe très difficile avec l’Angleterre, la France et la Suède, le pays hôte. Pour le premier match, le Danemark va déjà réaliser un grand exploit en faisant un match nul 0-0 face à l’Angleterre qui sortait d’une demi-finale à la Coupe du Monde 1990 et qui jouait un rôle de prétendant au titre. Un point inespéré au vu de la rencontre mais qui permet d’espérer dans un groupe très relevé. Le second match face au pays hôte, fut une bataille sur le terrain pour prendre au moins un point mais les Danois craqueront en seconde période avec un but de Tomas Brolin, qui permettra à la Suède de l’emporter 1 à 0.

Alors dernier du groupe avec aucun but marqué dû à une attaque inefficace et un seul point, personne ne s’attend à voir le Danemark se qualifier. D’autant que le dernier match se joue face à la France avec notamment des joueurs tels que Jean Pierre-Papin qui était en pleine forme et Eric Cantona. Et pourtant les Danois vont jouer totalement libéré étant dans l’obligation d’une victoire face aux français, en espérant que l’Angleterre ne gagne pas pour prendre la 2ème place. En effet, dès la 8ème minute les Danois vont ouvrir le score par l’intermédiaire d’Henrik Larsen d’une super reprise de volée, marquant le premier but pour le Danemark dans la compétition. Mais le match va être relancé lorsque Jean-Philippe Durand d’une magnifique talonnade va fournir un caviar à Papin qui va parfaitement finir l’action en égalisant à un partout. Douze minutes avant la fin de la rencontre, Lars Elstrup va faire lever tout un peuple en marquant le but de la qualification.

1742357_w2
Flemming Povlsen exulte sur le but de la qualification | ©Getty Images

Cette qualification en fin de match éliminera donc la France et conduira à la démission du sélectionneur Michel Platini qui n’entraînera plus jamais après cet échec. Profitant de la victoire de la Suède 2-1 face à l’Angleterre, le Danemark finira deuxième du groupe et gagnera sa place en demi-finale de cette Euro 1992.

Equipe Pts G N P BP  BC
1  ?? Suède 5 2 1 0 4 2
2  ?? Danemark 3 1 1 1 2 2
3  ?? France 2 0 2 1 2 3
4  Drapeau : AngleterreAngleterre 2 0 2 1 1 2

Un match épique face au tenant du titre 

Alors que le Danemark est sorti de la phase de poule au dernier moment, ils affronteront les Pays-Bas, avec des joueurs comme Bergkamp, Van Basten et Gullit. Le pays de la tulipe part largement favori d’autant qu’ils sont sortis facilement leader de leur groupe (deux victoires dont une face à l’Allemagne et un nul).

Mais ce sont les Danois qui vont prendre le match par le bon bout en ouvrant le score dès la 5ème minute par l’homme qui se révèle durant l’Euro, Henrik Larsen marquant d’une belle tête plongeante seul au second poteau. Bergkamp va égaliser à la 23ème minute relançant les hostilités déjà bien lancées. Mais Larsen permettra une nouvelle fois aux siens de mener à la 33ème minute d’une belle frappe permettant le 2 but à 1 à la mi-temps. Alors que les minutes défilent et qu’on se dirige vers une qualification si inattendue pour le Danemark, à la 86ème minute Rijkaard suite à un cafouillage dans la surface de réparation reprend le ballon et frappe pour égaliser à deux partout.

Après des prolongations où il ne se sera rien passé, la tension est au maximum puisque les joueurs devront se départager durant une séance des tirs aux buts. Un duel Schmeichel – Van Breukelen qui va être remporté par un Peter Schmeichel héroïque en arrêtant le penalty de Van Basten pourtant spécialiste dans ce domaine. Les joueurs Danois pourtant peu expérimentés auront pris leurs courages à deux mains et auront marqué leurs cinq tirs aux buts et après un match riche en émotion le public et les joueurs danois exulteront de joies dans les tribunes et sur le terrain. Dans l’autre demi-finale entre la Suède et l’Allemagne une autre rencontre complètement folle qui finira à l’avantage des allemands, qui gagneront 3-2 dans les derniers instants. Une finale donc inédite et inattendu entre le Danemark et ses voisins allemands.

Une finale de rêve

Rien n’indique un nouvel exploit des danois avec une accumulation de fatigue suite au peu de préparation, de plus le milieu Kim Vilfort doit faire avec une terrible nouvelle avec la maladie de sa fille atteinte d’une leucémie où il alternera les allers-retours entre la Suède et le Danemark, qu’il perdra malheureusement quelque jours après cette finale soutenu par tous les joueurs de la sélection. D’autant que les Allemands (la RFA, lors de l’Euro 1992 il s’agissait de la première fois que l’Allemagne jouait réunifié) restent sur un titre lors de la Coupe du Monde 1990.

Néanmoins profitant d’un moral au maximum après la qualification aux penaltys face aux Pays-Bas et d’une défense solide, le Danemark après avoir subi en début de match, va à la 18ème minute ouvrir le score grâce à Jensen qui décrochera une super frappe. Le Danemark pouvant compter sur un Schmeichel de feu pour cette finale qui va sauver les siens à plusieurs reprises, va en profiter pour s’assurer le titre à la 78ème minute avec un but de Kim Vilfort d’une frappe poteau rentrant.

 

490021_w2
Des Allemands impuissant face une sélection Danoise efficace

Ce sacre reste bien évidemment le plus grand exploit pour le football Danois. Le Danemark aura, il est vrai, eu beaucoup de réussite, mais cette sélection aura joué avec ses armes et aura finalement séduit tout le monde. Peter Schmeichel et Brian Landrup finiront dans l’équipe type du tournoi.

Petite anecdote pour montrer tout le charme de cette sélection, à propos du sélectionneur qui avait prévu durant l’Euro de rénover sa cuisine vu qu’il n’était pas qualifier, autant dire qu’il a pu y mettre les moyens après la victoire de son équipe à l’Euro !

2016-11-19-13_09_59-danemark92-movie-maker
La joie du peuple Danois fêtant le titre avec ses joueurs

Que sont-ils devenus ?

En ce qui concerne la sélection, cela sera plus délicat par la suite avec une non qualification pour la Coupe du Monde 1994 et un échec en poule lors de l’Euro 1996. Néanmoins, la sélection gagnera un autre titre en remportant la Coupe des Confédérations en 1995 mais qui reste une compétition moins importante.

A l’image de Lars Elstrup qui a pris sa retraite un an après à l’âge de 30 ans (de grands problèmes avec notamment des histoires de sectes, des apparitions nu sur des terrains, des tentatives de suicide), la suite de la carrière des joueurs Danois ayant participés à l’Euro 1992 n’ont pas été un grand succès mis à part quelques exceptions.

Pour Henrik Larsen, le meilleur buteur du Danemark et de l’Euro avec trois buts à égalité avec trois autres joueurs, il ne marquera pas les esprits après l’Euro, que ça soit en club ou en sélection, puisqu’il ne marquera qu’un seul but par la suite et en finissant avec trente-neuf sélections. Sa carrière d’entraîneur n’est pas non plus une prouesse après avoir entraîné la sélection des Îes Féroé et Lyngby.

Henrik Andersen, quand à lui, aurait pu avoir un meilleur avenir mais une la blessure face aux Pays-Bas va venir gâcher sa carrière à cause d’un tacle de Van Basten, lui qui sortait d’une bonne saison à Cologne aurait pu espérer mieux.

Les seuls exceptions resteront Brian Landrup et Peter Schmeichel qui feront une grande carrière. En effet, Brian Landrup après l’Euro partira du Bayern pour différents clubs mais marquera son passage aux Rangers, malheureusement il est aujourd’hui atteint d’un cancer lymphatique. Pour Schmeichel il marquera le club de Manchester United où il y restera 8 ans avec 398 matchs disputés et sera le gardien mythique du Danemark qui perdure aujourd’hui avec son fils qui est le gardien de la sélection.

6 thoughts

      1. Merci pour ta réponse, c’est noté on va regarder ce documentaire pour être dans le cœur du sujet un peu comme « Les yeux dans les Bleus » pour la France en 98. En espérant que l’article t’es plu bonne soirée à toi

        1. C’est plus un film qu’un documentaire mais c’est exactement la même chose que ce qui est décrit dans l’article donc c’est fidèle à la réalité. Oui l’article m’a beaucoup plus comme tous les articles qui sont sur Nordisk Football qui nous permet de découvrir ou redécouvrir le foot scandinave qui mérite plus d’exposition médiatique!

Laisser un commentaire