Récent champion d’Ykkönen (2ème division) et promu cette saison au sein de l’élite du football finlandais en Veikkausliiga, le Jyväskylän Jalkapalloklubi, plus communément appelé JJK, est un club singulier qui de sa création en 1923 en passant par sa première et unique campagne européenne lors de la saison 2012-2013 a pris son temps pour atteindre le zénith du football finlandais. Présentation.

Les joueurs et les supporters en communion après leur récent titre en Ykkönen. ©Jussi Reinilä

Club de la ville lumière de Jyväskylä, située dans la région de Keski-Suomen maakunta (Finlande-centrale), 270km au Nord de la capitale Helsinki (Voir carte interactive), le JJK retrouve cette saison la Veikkausliiga, 3 ans seulement après l’avoir quitté au terme d’un chemin de croix entamé dès sa fondation en 1923.

Une lente ascension 

C’est en 1923 que le premier véritable club de football de Jyväskylä voit le jour sous le nom de Jyväskylän Palloilijat. Pendant des années le JYP évolue principalement dans les divisions inférieures d’un football finlandais qui peine à s’imposer et à gagner en intérêt. Concurrencer par le hockey sur glace, sport le plus populaire en Finlande ainsi qu’à Jyväskylä , il faut attendre 1976 pour voir le JJK atteindre la Kakkonen, le troisième échelon national. Depuis toujours la région de Finlande-centrale est considérée comme un néant footballistique et le football à Jyväskylä en est le principal symptôme. Conscient de ce problème, réformer le football local paraissait alors une absolue nécessité et il fallut attendre 1992 pour que cette réforme voit le jour et que les deux clubs de la ville le JYP77 et le JyPK fusionnent afin de créer une seule nouvelle entité, le Jyväskylän Jalkapalloklubi.

©jjk.fi

Le JJK formé, l’équipe gagne en qualité et mise sur ses jeunes joueurs pour enfin faire briller le football à Jyväskylä. Très rapidement, en 1995, après des années à stagner entre la Kakkonen et la quatrième division, le JJK accède pour la première fois en Ykkönen (2ème division) . Néanmoins, peu de temps après, la période entre 2000 et 2006 constitue une nouvelle période creuse pour les Ketut ( (les renards) qui retrouvent l’indésirée Kakkonen (3ème division). Il faut attendre 2007 pour revoir Jyväskylä en Ykkönen. Cette année est marquée par les débuts du prometteur Tommi Kari, véritable légende du club et actuel capitaine de l’équipe du JJK cette saison. Dès lors, le Jyväskylän jalkapalloklubi va être en constante progression et mené par une jeune équipe talentueuse, incarnée par Tommi Kari, enfin atteindre le zénith du football finlandais, la Veikkausliiga en 2008, au terme d’une saison ponctuée par le tout premier titre en Ykkönen.

L’apogée du JJK et première campagne européenne

Au sein de l’élite du football finlandais, le JJK, sans pour autant briller, s’impose comme une équipe solide, difficilement manœuvrable ce qui lui permet lors des saisons 2009 et 2010 de sécuriser leur maintien en Veikkausliiga. La saison suivante, en 2011 est d’un tout autre acabit et reste aujourd’hui considérée comme l’apogée du Jyväskylän Jalkapalloklubi. En effet, en terminant à une suprenante et inattendue 3ème place, synonyme de tours préliminaires en Ligue Europa, les Ketut atteignent le meilleur classement de leur histoire.

Tommi Kari de ses débuts en 2007 à son retour au club en 2014. ©jjk.fi

Après cette formidable saison, le JJK entame lors de la saison 2012-2013 sa première campagne européenne en Europa league. En parallèle, les Ketuts assurent leur maintien en terminant à une poussive 9ème place en Veikkausliiga. Opposé lors du premier tour préliminaire au éminemment supérieur club norvégien de Stabaek, le JJK crée la surprise en s’imposant au cumul des deux matches 4-3 grâce notamment à une précieuse victoire dans leur petite enceinte du Harjun stadion 2 à 0. Au deuxième tour le JJK affronte cette fois-ci le club monténégrin de Zeta. Encore une fois, le club de Jyväskylä délivre une belle prestation en s’imposant à domicile 3-2 mais perd 1-0 en terre monténégrine. La cruelle règle du but à l’extérieur élimine alors les Ketut qui peuvent cependant être satisfaits de leur première et à ce jour unique campagne européenne.

Premier match européen de l’histoire du JJK l’opposant au club norvégien de Stabaek. ©jjk.fi

Sacre en Ykkönen et promotion en Veikkausliiga

Après l’euphorie des saisons 2011 et 2012, ponctuées par cette première campagne européenne, le JJK vit en 2013 un dur retour à la réalité où le club se retrouve relégué en Ykkönen. Pendant 3 saisons les Ketut végètent dans l’antichambre de la Veikkausliiga flirtant avec le haut de tableau. En misant toujours sur ces jeunes, le JJK est cependant parvenu la saison dernière à remporter le championnat d’Ykkönen et ainsi retrouver la Veikkausliiga. Les hommes de Juha Pasoja, l’actuel coach des Ketut, ont remporté ce titre lors du dernier match face à Oulu, remporté 2-1 à domicile au Harjun Stadion qui a explosé pour l’occasion. Benno Hanslian, le jeune et prometteur milieu gauche du JJK témoigne:

« On n’avait pas les meilleurs joueurs, mais on avait la meilleure équipe. On a tous bien travaillé ensemble, fait preuve de cohésion et c’est ce qui nous a valu ce titre et cette promotion en Veikkausliiga. « 

L’effectif du JJK lors de la saison 2016 ponctuée par le titre en Ykkönen. ©Gilbert Ludwig ©jjk.fi

La jeunesse locale comme étendard

La récente et actuelle réussite du JJK tient à une singularité dont peu de clubs font preuves. En effet le JJK est un club qui mise sur son académie et le vivier local afin de former son équipe. Parmi les grandes figures issues de l’académie du JJK on peut retenir évidemment l’emblématique capitaine Tommi Kari mais également un joueur passé par le Real Madrid, l’attaquant Eero Markkanen, international finlandais et pur produit du Jyväskylän Jalkapalloklubi. Cette volonté de miser sur ses jeunes est une force dont peu de clubs finlandais peuvent se targuer. Jami Palsa, directeur marketing du JJK, est du même avis:

« C’est la volonté du club de miser sur ses jeunes joueurs locaux. Nous avons une très bonne académie, qui fait aujourd’hui la force du Jyväskylän Jalkapalloklubi. Ce sont plus de 1200 joueurs qui jouent au sein de cette académie. »

 

Benno Hanslian, actuel milieu gauche du club et fruit de l’académie du JJK. ©Jussi Reinilä

Benno Hanslian, l’actuel milieu gauche des Ketut, est lui aussi issu de l’académie du JJK, et à 23 ans il s’impose désormais comme un élément incontournable de l’équipe de Juha Pasoja. Cette saison en Veikkausliiga c’est sur des joueurs comme lui que le JJK va se reposer afin d’assurer un maintien qui s’annonce compliqué mais loin d’être impossible.

Image à la une: ©Jussi Reinilä

Laisser un commentaire