L’emblématique capitaine du Jyväskylän Jalkapalloklubi, Tommi Kari, est un joueur incontournable de l’effectif du JJK. Numéro 10, lui qui était ailier au début de sa carrière est devenu un véritable métronome au cœur du milieu de terrain. A 30 ans, son expérience est un atout précieux dans la quête de maintien des Ketuts en Veikkausliiga. Au cours d’un long entretien au sein de la bibliothèque universitaire de Jyväskylä, nous sommes partis à sa rencontre. (Interview in english below) 

Tommi Kari, capitaine emblématique du JJK, a tout connu depuis ses débuts au club de Jyväskylä. ©jjk.fi

Bonjour Tommi! Tout d’abord comment allez-vous et pouvez-vous brièvement vous présenter à nos lecteurs ? 

Je vais plutôt bien en ce moment merci. Alors je m’appelle Tommi Kari, je suis de Jyväskylä, j’ai 30 ans et j’ai pratiquement joué l’ensemble de ma carrière au JJK. En parallèle je suis également étudiant en Business international.

Outre deux années passées à Lahti, vous avez toujours joué pour le JJK jouant pour le club un total de 183 matches pour 42 buts marqués. Pouvez-vous nous décrire quel est votre attachement pour le club et la ville de Jyväskylä ? 

Je suis arrivé au JJK à l’âge de 12 ans depuis un petit club local de Jyväskylä: le Halssillan Nousu. Le football a toujours été mon premier amour et le Jyväskylän Jalkapalloklubi s’est véritablement imposé comme ma deuxième famille. C’est pour moi bien plus qu’un club mais une grande partie de ma vie.

Comme en témoigne cette image, c’est avec le cœur que Tommi Kari joue avec le JJK. ©Jussi Reinilä

Comment avez-vous vécu la saison dernière ponctuée de ce sacre en Ykkönen et de cette promotion en Veikkausliiga ? 

C’était une saison très difficile. Il y avait 3-4 bonnes équipes au sein de l’Ykkönen et gagner ce titre était une sensation formidable! C’était notre objectif d’être promu et nous l’avons atteint. De plus je suis vraiment heureux que l’on ait gagné tous ensemble, en équipe.

« Je n’ai plus vraiment d’objectifs personnels dans le football si ce n’est de rester en forme et d’éviter les blessures qui m’ont, par moment, rendu exsangue à travers ma carrière. Désormais je me focalise seulement sur l’équipe et notre objectif commun qui est de se maintenir en Veikkausliiga. »

Après 7 journées et un calendrier il est vrai difficile, vous êtes actuellement en position de lanterne rouge de Veikkausliiga. Quel est votre ressenti sur la suite de la saison ?

Cette saison va être compliquée. On vient tout juste d’être promu et notre principal objectif est de se maintenir en Veikkausliiga. Néanmoins, je ne me fais pas vraiment de soucis. Nous n’avons pas beaucoup d’expérience mais je crois en l’équipe!

Tommi Kari et les joueurs du JJK soulèvent le trophée d’Ykkönen. ©Jussi Reinilä

Sur le plan collectif et individuel, quels sont vos objectifs pour cette saison ? 

Je n’ai plus vraiment d’objectifs personnels dans le football si ce n’est de rester en forme et d’éviter les blessures qui m’ont, par moment, rendu exsangue à travers ma carrière. Désormais je me focalise seulement sur l’équipe et notre objectif en commun qui est de se maintenir en Veikkausliiga.

Capitaine emblématique du JJK, où vous jouez désormais au cœur du jeu en tant que milieu défensif, quel est votre rôle au sein du vestiaire ? 

Depuis mes 17 ans et ma première saison avec l’équipe fanion, j’ai tout connu avec le JJK! Mon principal rôle est de m’assurer que les jeunes joueurs gardent les pieds sur terre, qu’ils ne prennent pas les choses pour acquis. Je suis un joueur qui promeut et demande une bonne attitude envers mes coéquipiers que ce soit en match ou à l’entraînement. Au sein du vestiaire j’aime mettre l’ambiance. Je suis très blagueur tout en restant professionnel. Il est important de donner vie au vestiaire.

« C’est très difficile à juger vu qu’il y a toujours une part de subjectivité. Ce dont je suis certain, c’est que l’on sous-estime énormément le football finlandais. »

Y-a-t’il des joueurs qui vont font figure de source d’inspiration ?

Lorsque j’étais plus jeune je jouais à des postes plus offensifs et donc je suivais naturellement les grands attaquants tels que le vrai Ronaldo, Gianfranco Zola ou Gabriel Batistuta.

Jari Litmanen également je suppose ?

Bien entendu! C’est une icône pour tout finlandais averti. Je l’ai d’ailleurs rencontré lorsque je jouais pour Lahti. Il est très sympathique et n’est pas avare de conseils. Un grand joueur!

Et quels joueurs suivez-vous en ce moment ? 

En ce moment et depuis que j’ai reculé au poste de milieu défensif je m’inspire de joueurs comme Toni Kroos ou N’golo Kanté qui plus que d’être d’excellents joueurs de ballons ont une endurance et une condition physique incroyables.

Comment évaluez-vous le niveau du football finlandais ? 

C’est très difficile à juger vu qu’il y a toujours une part de subjectivité. Ce dont je suis certain, c’est que l’on sous-estime énormément le football finlandais. Par exemple si un joueur français annonce qu’il joue en Finlande on va se moquer de lui sans connaître le réel niveau de nos championnats. On n’a pas autant de qualité qu’en France évidemment mais on a beaucoup de bons joueurs par ici. Par ailleurs, je me souviens d’un joueur néerlandais, Mike Havenaar, qui jouait à Helsinki. C’était un très bon attaquant en Eredevisie où il marquait régulièrement. En Finlande pour autant il a vraiment galéré et ne figurait même pas dans le 11 du HJK…

Mike Havenaar lors de son passage au HJK, cité par Tommi comme un symbole de ces joueurs étrangers qui peinent à briller en Veikkausliiga. ©voetbal.com

Vous avez désormais 30 ans. Envisagez-vous de rester au JJK ou de poursuivre votre fin de carrière vers d’autres horizons ? 

J’ai eu quelques offres d’autres clubs de Veikkausliiga mais mon cœur est au JJK et je ne me vois pas jouer autre part en Finlande. En revanche si une bonne offre de l’étranger arrive je pourrais être tenté de partir. Pour l’anecdote j’ai reçu une folle offre provenant d’El Salvador. Il y avait matière à réflexion mais j’ai décidé de rester dans mon club de cœur.

Que peut-on vous souhaiter à vous et au JJK pour la suite de la saison en Veikkausliiga et pour le futur ? 

Personnellement j’aimerais rester en forme et en bonne santé après avoir galéré ces dernières années avec mes blessures. Pour le JJK, je souhaite avant tout que l’on décroche ce maintien et que l’on continue à former et développer nos jeunes joueurs en s’appuyant sur notre académie.

Image à la une: ©Jussi Reinilä

Interview in original version: 

The emblematic captain of Jyväskylän Jalkapalloklubi, Tommi Kari, is a key player in the JJK squad. Number 10, the former winger at the beginning of his career became a true metronome at the heart of the midfield. At 30, his experience is a valuable asset in the quest to keep the Ketuts in Veikkausliiga. During a long interview at the university library of Jyväskylä, we went to meet him.

Hello Tommi! First of all how are you and could you introduce yourself briefly ?

I am doing quite good right now. So my name is Tommi Kari, I am 30 years old from Jyväskylä and I played in JJK almost all my life. In parallel beside that, I am also a student in international business.

Despite spending two years playing for Lahti, you have always played for JJK playing 183 matches and scoring 42 goals. Could you describe us what is your attachment to the club and to the city of Jyväskylä ? 

I moved to JJK age 12 from a small team in Jyväskylä called Halssillan Nousu and since then JJK has always been my family. Football is my first love and JJK my second family. According to me it’s much more than just a club, it’s also a big part of my life.

How did you live last season’s promotion and Ykkönens’ title ? 

It was a tough season. They were like 3 or 4 good teams in Ykkönen, therefore winning the title was obviously a great feeling. It was our goal to get promoted and we managed it. Furthermore I was really thrilled on winning with my team JJK.

After 7 games played in Veikkausliiga you stand in the unwanted last place. What are your feelings towards next season ? 

It is going to be a hard season for us. We just got promoted and the main goal is to stay up in Veikkausliiga. I am not so worried about it though. We don’t have a lot of experience but I believe in the squad.

Individually and collectivelly speaking, what are your goals for this season ? 

I don’t have some big individual goals anymore in football. Henceforth it’s all about the team. I just want to stay fit after all the injuries I had throughout my carreer. Like I said, the main goal is to stay up!

Emblematic captain of JJK, what is your role within the team and the locker room ? 

Since I am 17 and my first season with the first team, I have seen everything with JJK. I am the guy who keeps the young players on their toes. I am also the player who demands a lot from my teammates by promoting and requiring a good attitude. Otherwise on the locker room I am quite noisy. I like to make pranks and maintain the locker room alive.

Is there any players that is an inspiration for you ?

When I was young, I was an attacking player so I was inspired by the offensive players such as the old Ronaldo, Gianfranco Zola or Gabriel Batistuta.

What about Jari Litmanen ?

He is one of them obviously! He is an icone for every Finns. I actually got to meet him when I was playing for Lahti.

And currently ?

Since I play as a central midfield, i am inspired by players like Toni Kroos or N’golo Kanté who have unbelievable stamina and vision of play.

How do you evaluate, judge finnish football ?

It is really hard to say. There is a part of subjectivity. I think people are underestimating it a lot. For instance somebody from France if you say that you play in the finnish league there is a good chance they are going to laugh at you despite knowing anything about finnish football. It’s obviously quite different than in France, it’s not the same quality but they are a lot of good players around here. To make my point, I remember this dutch guy, Mike Havenaar who was scoring regularly in Eredevisie (1st dutch division). However when he arrived to Veikkausliiga at HJK he really struggled and wasn’t even a starter at some point. It shows you how subjective it is.

You are now 30 years of age. Do you plan on staying in JJK or do you see yourself to other horizons in Finland or abroad ?  

I had some offers from other clubs in Veikkausliiga although my heart is here in JJK. I simply can’t see myself playing anywhere else in Finland. If something good comes up from abroad, I might think about it. As an anecdote I recently had this crazy offer from a club in El Salvador in Central America. It really made me think but I eventually decided to stay in my home club.

What can we wish you and JJK for this season in Veikkausliiga and in the futur ? 

Personally I would like to stay fit and healthy after struggling with injuries over the years. For JJK, first of all to stay up and in the futur continue to develop our young players and rely on our academy.

Featured image: ©Jussi Reinilä

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire