Le club de Sarspborg 08 est un des clubs les plus récents à être apparu en Norvège en ayant été officiellement constitué le 15 janvier 2008. Pourtant ce n’est pas faute d’avoir voulu lancer de nouveau un club huppé pour la ville de Sarpsborg et ses 55 000 habitants. Effectivement, le football à Sarpsborg, c’est une grande histoire de négociations et de collaborations ratées, mais qui avec le club de Sarpsborg 08 porte enfin ses fruits. Preuve en est ce soir aux côtés de Rosenborg, ils représenteront la Norvège sur la scène Européenne.

Le football à Sarpsborg, entre football passé et collaborations ratées 

La ville de Sarpsborg avait pourtant eu dans le passé son club référent au nom du Sarpsborg FK, un des premiers clubs fondés en Norvège en ayant été crée en 1903. Le club avait remporté six fois la Coupe de Norvège entre 1917 et 1951 et avait passé 20 saisons dans l’élite norvégienne. Ils avaient même joué un match de Coupe d’Europe en 1970 face à Leeds (défaite 0-1 et 0-5) et avaient dans leur rang un certain Egil Olsen, ancien sélectionneur de la Norvège qui a donné les plus belles années à la nation entre 1990 et 1998.

Mais depuis cette participation Européenne, plus rien, le club sombre et ne retrouvera plus l’élite. Pire encore, désormais en cinquième division, le club est aujourd’hui au même niveau que l’équipe B de Sarpsborg 08. Dans une moindre mesure, il y avait aussi eu le FK Sparta Sarpsborg, qui a remporté la Coupe de Norvège en 1952 et connu neuf saisons dans l’élite. Cependant, après la relégation du club en 1974 , plus aucune équipe de Sarpsborg n’a joué en première division depuis. Le club est également en cinquième division ce qui offre de sacrés derbys entre les trois clubs.

Pour y remédier, en 1999, 16 équipes de la région de Sarpsborg ont uni leurs forces pour tenter de créer une équipe capable de retrouver l’élite et devenir la meilleure équipe de football de la région.  Appelé Sarpsborg Fotball, dès la première saison, l’équipe a été reléguée et plusieurs clubs, dont le Sarpsborg FK et le Sparta, se sont retirés de la collaboration. Les clubs restants du projet ont alors formé un nouveau club appelé Borg Fotball, qui a été promu en troisième division en 2002, mais a été relégué à nouveau en 2003. 

À la fin de la saison 2007, le dernier club majeur, le Sarpsborg FK, s’est de nouveau associé à la collaboration d’équipes n’y arrivant pas seul. Le maillot a été changé et le club a été renommé Sarpsborg Sparta FK remplaçant le FK Sparta Sarpsborg afin de débuter en seconde division. Un nom qui n’aura pas tenu longtemps puisque suite à la discorde d’avoir Sparta dans le nom, un nouveau nom fut choisi en 2009, celui du Sarpsborg 08 FF comme on le connait aujourd’hui.

Logo du club de Sarpsborg 08 avec le ballon et deux tours au dessus symbolisant un château en hommage à l’ancien nom de la ville: Borg (château en norvégien).

 

Sarpsborg 08, l’unificateur de la ville

Bien que le projet d’un club à Sarspborg semblait mal parti, aujourd’hui le club semble bien installé dans le paysage de l’Eliteserien, l’élite du football norvégien et encore plus surprenant actuellement en phase de poule d’Europa League. En effet, le club du compté d’Østfold au sud du pays a connu une ascension fulgurante. Après 3 saisons en seconde division, le club est promu en 2011 mais termine 16ème de l’Eliteserien l’année suivante, synonyme de relégation. Cependant il aura suffi cette fois d’une saison pour voir Sarspborg remonter dans l’élite après avoir décroché une seconde place. Depuis cette promotion en 2012, le club n’a plus été relégué et termine en moyenne dans le top 10.

Petit à petit le club se construit donc sa propre histoire. Après avoir remporté deux titres de champion de seconde division norvégienne, ils ont été finalistes de la coupe de Norvège en 2015, perdue face à Rosenborg 2-1, et récemment en 2017 face à Lillestrom, perdu 3-2. Mais cette dernière saison 2017, après une nouvelle finale perdu, a tout de même apporté au club sa meilleure saison de son histoire avec une troisième place en championnat les ayant qualifiés pour les tours de qualification de la Ligue Europa. 

À partir de ce moment, l’histoire de Sarspborg prend un tournant. Un long parcours les attend. Ils éliminent tout d’abord l’ÍBV, club d’Islande (4-0, 2-0) puis première surprise le club Suisse de St Gallen, pourtant mal embarqué en ayant perdu 2-1 à l’extérieur. Mais le club poussé par son public et motivé à faire une « Östersund » club surprise l’an passé, ils l’emportent 1-0 à la maison et passe grâce au but à l’extérieur. Un 3ème tour encore plus relevé les attendent avec la réception de Rijeka, club croate, et de nouveau c’est in extrémis que cela passe (1-1,1-0 : 2-1).

Avant d’envisager les phases de poules, dernière étape et non des plus faciles face au Maccabi Tel-Aviv un habitué de ses tours. Mais c’est de nouveau lors d’un scénario complètement fou que le jeune club norvégien va arracher sa qualification. Match aller à domicile parfaitement géré avec une victoire 3-1 mais le plus dur restait à faire en Israël après un long voyage. Mené 2-0, le club est alors éliminé mais l’expérimenté Ole Jørgen Halvorsen va transforme le pénalty de la qualification à la 81e envoyant tout Sarspborg au 7ème ciel.

Le bonheur pour un tel club de pouvoir goûter à la fièvre de l’Europa League le jeudi soir en voyageant dans toute l’Europe, ici à Tel Aviv.

Logiquement placé pour sa première participation Européenne dans le chapeau 4 avec un coefficient UEFA de 3,485 le plus faible de cette face de groupes, le club norévien a hérité d’une poule très relevée. Tout d’abord le club turc du Besiktas, le club belge du Racing Genk et pour finir un autre club scandinave, le Malmö FF. Mais après 2 journées d’Europa League avant le derby scandinave contre Malmö ce jeudi, Sarspborg occupe la première place du classement où tout le monde est à égalité de points et en différence de buts. Mais le club norvégien dispose de la meilleure attaque après avoir remporté son match à domicile à Genk 3 buts à 1 et ce malgré la défaite sur le même score en Turquie.

La transparence du directeur du club fait aussi tout le charme de Sarsborg 08. Les revenus du club se situent entre 40 et 50 millions de couronnes ce qui correspond à 4,4M€ à quoi s’ajoute une prime de 10 millions de couronnes soit 1,1M€ pour leur qualification en phase de poule de l’Europa League. Grâce a cette qualification les ventes de Sarspborg dépassement pour la première fois 100 millions de couronnes soit 11M€.

Mais malgré des revenus qui augmentent, le club a été pris au dépourvu suite à ce parcours déjà surprise. Le stade de Sarspborg n’avait pas une capacité suffisante puisque le stade possédait une capacité de 6 863 spectateurs ce qui a été jugé insuffisant par l’UEFA qui impose que le stade accueille 7 500 spectateurs. Pour augmenter cette capacité, des tribunes ont été construites pour accueillir 8 000 spectateurs. Contre le Maccabi, il y avait déjà eu un record d’affluence avec 6 363 personnes en tribune, chiffre depuis détrôné suite à l’agrandissement lors de la dernière rencontre d’Europa League à domicile face à Genk avec 7 885 personnes.

Un soutien des fans de plus en plus important à Sarpsborg, signe que le club vit bien et a réussi son principal objectif : créer de l’engouement dans la ville. Photo de : Thomas Andersen.

Un système de recrutement bien rodé

L’autre force du club de Sarpsborg ? Un effectif qui ne change quasiment pas et qui reste fidèle à la tradition du club. En effet, l’effectif de Sarspborg 08 est constitué principalement de Norvégiens et n’a eu que 4 entraîneurs depuis leur création comparée à certains clubs de Ligue 1 qui connaissance une dizaine d’entraineurs en autant de saison. Dans cet effectif on retrouve notamment le meilleur buteur du club cette saison, l’attaquant Danois Patrick Mortensen avec 10 buts en 25 matchs joués en championnat et surtout 6 buts en 10 rencontres d’Europa League. 

Mais l’autre atout de ce club est la prospection de talent. La jeunesse est la base du recrutement de Sarspborg est en effet la force de la cellule de recrutement. La preuve avec Jorgen Strend (18 ans) ou encore du milieu gauche Tobias Heintz (20 ans) qui font partit de cet effectif et qui ont leur place à jouer, tous deux formés au club. Il y avait également eu il y a quelques années l’international Mohamed Elyounoussi également formé au club, où le club peut s’en vouloir de l’avoir laissé partir au concurrent Molde qui deux ans après le vendait à Bâle contre 3,2M€ et aujourd’hui joueur de Southampton et plus grand transfert norvégien après avoir signé pour 18M€.

Mohamed Elyounoussi ce génie du ballon rond qui aura fait ses premiers pas grâce au club de Sapsborg 08. Photo d’Egil Sande pour Nettavisen.

Cette éclosion des jeunes talents formés en équipe première a permis au club de faire des belles ventes mais ceux détectés dans d’autres clubs également. Comme le milieu Anders Trondsen recruté libre à Stabaek et que l’ogre Rosenborg a chipé l’an passé pour 1,2M€. On peut également citer les deux autres bons exemples de Krepin Diatta que le club avait réussi à attirer de l’académie de Dakar pour environ 50 000€ avant ses belles prestations à la CAN U20 puis Coupe du Monde U20 avec le Sénégal. Partit au Club Brugge pour 2M€ cet été ou encore du jeune défenseur central international norvégien Sigurd Rosted qu’ils avaient été cherché il y a trois ans en troisième division et qui joue désormais à Gent en Belgique, recruté pour 1,3M€.

Petite French Touch à Sarpsborg

Pas mal de joueurs français sont passés par Sarpsborg 08 récemment, on avait eu notamment le défenseur Derek Decamps qui en 2013 avait passé 6 mois prêté par Angers et qui a d’ailleurs terminé sa carrière en Norvège. Jérémy Berthod lui avait terminé sa carrière au club et aura passé deux belles saisons de 2013 à 2015, le franco-ivoirien Franck Dja Djédjé aura lui aussi passé quelques bons mois à Sarpsborg avec 6 buts en 18 matchs où il aura ensuite rejoint librement le Dinamo Minsk en Biélorussie.

On aura aussi eu le droit aux courts passages du franco-algérien Habib Bellaid (ex- Strasbourg et Francfort) arrivé libre en 2015 et qui n’aura fait que 9 petits matchs, du gardien franco-américain Quentin Westberg arrivé libre en 2015 qui bloqué par la concurrence aura tout de même joué huit rencontres et trouvé un point de chute en Ligue 2 à Tours et désormais à Auxerre. Et également le prêt d’Alexy Bosetti de Nice où on ne lui aura malheureusement pas donné sa chance avec seulement 3 matchs… mais un but en coupe ! Ces deux derniers n’en oublient d’ailleurs pas leurs passages en Norvège se réjouissant souvent sur les réseaux sociaux des bons résultats du club.

Il y a désormais un nouveau français actuellement au club et que l’on devrait voir ce soir : Rashad Muhammed. L’ailier droit français de 25 ans souvent placé comme buteur droit dans une attaque à 2 est la belle histoire sur les terres norvégiennes. Formé au Paris Saint-Germain qui ne l’avait pas conservé, il était ensuite parti chez nos voisins belges notamment à Namur. Suite à des différents financiers, il se retrouve de nouveau libre et ne retrouvera qu’un club un an plus tard en seconde division norvégienne à Flöro. Il y fera une très belle saison avec 7 buts et 8 passes décisives en 20 matchs faisant parler toute sa vitesse et son altruisme. Cette fois-ci une année suffira pour qu’il découvre l’élite en étant recruté par le club de Sarpsborg. Pas encore titulaire indiscutable en championnat, il est un des éléments clés en Europa League où il a disputé 9 des 10 rencontres comme titulaire.

Rashad Muhammed, le français est la belle histoire en Norvège. De joueur libre en 2016 à disputer l’Europa League à Sarpsborg deux ans plus tard. Crédit photo : Sarpsborg 08.

Le jeune club norvégien continue de grandir en prenant comme modèle le club historique de Rosenborg BK et grâce à l’excellent travail du directeur sportif Thomas Berntsen depuis 2012. Un travail bien rodé qui a permis au club de découvrir rapidement l’Europe grâce aux bons recrutements et de faire de belles ventes.

L’équipe est actuellement 9e sur 16 en championnat mais a 9 points d’avance sur le barragiste Strømsgodset à 4 journées de la fin. Même s’il est difficile désormais avec un effectif peu conséquent, de concilier Europe et championnat, le principal est ailleurs en cette fin de saison avec le maintien quasiment acquis. L’objectif est dès ce soir pour ce club, continuer à surprendre en ayant décidé de tout miser sur cette compétition.

 

Laisser un commentaire